vendredi 30 novembre 2018

Tu as promis que tu vivrais pour moi Carène Ponte


- Auteur : Carène Ponte -
- 320 pages -
- Pocketéditions -
- Date de parution : 7 juin 2018 -
Note : 10/10 -


Résumé :

À trente ans, on n'imagine pas que l'on peut perdre sa meilleure amie. C'est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est quand même gentil.


Quelques jours après l'enterrement, Molly reçoit un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie ; elle comprend alors que son engagement va l'entraîner bien plus loin que ce qu'elle imaginait...


Mon Avis :

Roman que j’ai vu passer pas mal de fois sur les réseaux sociaux

La couverture ne me tentait pas, mais vu les critiques positives sur ce livre, je me suis dit qu’il fallait que je me fasse mon avis.

Je ressors enchantée de cette histoire !

Il s’agit de Molly, qui perd sa meilleure amie Marie d’un cancer. 

Elle la quitte sur ces mots « tu as promis que tu vivrais pour moi ». 

Et Molly, malgré sa tristesse va tenter de tenir sa promesse.

Encore bouleversée, perdue, elle a la surprise de recevoir une lettre de sa meilleure amie décédée.

Une lettre par mois, dans lesquelles celle-ci va demander à son amie de relever des « défis », de faire ce qu’elle n’a pas eu le temps de faire avant de mourir.

C’est un livre avec une ambiance lourde, triste, dès le départ.

 Ensuite, la joie de vivre et la personnalité de Marie prend le dessus, et va illuminer celle de Molly.

Entre souvenirs, conseils, décisions, changement de vie,elle va la guider, bien qu’elle ne soit plus présente.

C’est un livre mignon, qui se lit rapidement, assez léger, malgré l’entrée en matière dramatique. 

Pleine d’humour, Molly nous ressemble, et sans aucun mal, nous arrivons à nous identifier à elle et à nous poser les bonnes questions

Sur son destin, des rêves inavoués et inachevés

Pas déprimant, mais plein d’espoir et de joie de vivre au contraire.

Au départ, j’avais peur de tomber dans un copié collé de « Ps I Love You ».

 Il est de la même veine, mais reste différent, deux mêmes sujets avec des histoires différentes.


Un livre que je conseille à tout le monde, pour passer un bon moment de lecture, sans prise de tête. 


Laëtitia

lundi 26 novembre 2018

Paper Girl - Tome 1 de Marie Maille


Résumé

Dans une Angleterre profondément marquée par la guerre civile, la fiction égaie le quotidien morne et difficile des Britanniques. Tous recherchent qui incarnera Amelia Duncan, l’héroïne d’une série de romans ultra-populaire.

La famille Harbridge y voit une opportunité de sortir de sa précarité et de pouvoir financer les traitements coûteux que nécessite la maladie de Max, le plus jeune de la fratrie.
Liv Harbridge, 18 ans, est une candidate potentielle pour personnifier Amélia Duncan.
Pour sauver son petit frère et sa famille, la voilà embarquée dans cette compétition féroce qui s’avère plus compliquée qu’il n’y paraît.

À la clé, des Diamants – monnaie virtuelle du pays – et la promesse d’une vie confortable. Mais le prix à payer pourrait être plus élevé que ce qu’elle pensait…
Date de sortie : 2 novembre 2018
Auteur : Marie Maille
Maison d'édition : Alter Real
Nombre de pages : 219 pages
Note : 8/10
Mon avis

Marie Maille nous fait découvrir un Royaume Uni totalement différent de celui que nous connaissons à l'heure actuelle. Un pays dévasté par une guerre civile, isolé du reste du monde, où gagner des Diamants est difficile, où survivre est loin d'être simple.

Liv a 18 ans, elle vit dans un quartier au sud de Londres avec sa mère, sa grande sœur et son petit frère malade. Quand les Diamants manquent pour acheter les médicaments pour Max, sa mère la convainc qu'il n'y a qu'une solution qui pourrait les sauver tous : participer au concours pour devenir la véritable Amélia Duncan.

Amélia Duncan est l'héroïne d'une saga littéraire écrit par le mystérieux M.I.A. Qui est cet auteur ? Personne ne le sait, pourtant ses livres sont distribué à tous les coins de rues.

Loin d'être totalement convaincue de ses chances, Liv va tout de même essayer et passer l'entretien.
Une fois le concours en poche, il ne lui reste plus qu'une chose à faire : se convaincre elle-même qu'elle peut être Amélia pour pouvoir convaincre le jury qu'elle doit gagner... et devenir la nouvelle égérie du Royaume Uni, pour sauver sa famille. Mais la compétition est rude, la récompense est-elle vraiment à la hauteur de ce qu'elle va affronter ?

Alors que le groupe de jeune femme se voit enfermé dans un centre d'entraînement, les épreuves s'enchaînent. Chaque défaut, par rapport à la Amélia de papier, doit être gommé, car au bout des trois mois de compétition, il n'en restera plus qu'une : la véritable Amélia !

J'ai lu ce roman en quelques heures. J'ai eu beaucoup de difficultés à le lâcher. Marie Maille a su m'embarquer grâce à sa plume belle et fluide et son imagination débordante.

Liv est une jeune femme qui ne croit pas qu'elle peut réussir. Pourtant, pour permettre à son frère d'avoir son traitement, elle est prête à tout tenter. Elle qui croit encore en la bonté humaine, l'amitié et l'amour se voit parachutée au beau milieu d'une fosse au lions, où le principal but est la victoire !

Si elle arrive à se lier avec une autre candidate, les autres ne lui font pas de cadeaux, et dès le début Liv va le comprendre. Ici, c'est chacun pour soi. À qui peut-elle faire confiance ? Arrivera-t-elle a surmonter ses peurs pour aller jusqu'au bout ? Le visage d'Amélia sera-t-il le sien ?

Tout au long de son roman, Marie Maille nous entraîne d'une épreuve à l'autre parmi les candidates. Chacune a son caractère, son passé, ses peurs et ses envies. Toutes sont différentes et pourtant toutes ne sont là que pour un seul et même objectif !

Je me suis laissé embarqué dans cette aventure que vit Liv. Elle m'a semblé effacée, un peu naïve au début, mais au fur et à mesure, elle prend confiance en elle, elle s'affirme, elle grandit en quelques sortes.

En plus de cette compétition, ce roman contient pas mal de questionnements. Qui est cet auteur mystérieux ? Pourquoi donner vie à des personnages de fiction ? Quel est l'intérêt de tout cela ? Que deviendra la gagnante ? Qui sont vraiment les membres du jury ?

Et pendant ma lecture je m'en suis posée d'autres... mais pour ne pas spoiler je n'en parlerai pas ! Sachez juste que certaines réponses sont dans ce premier tome ! Pour les autres... je vais attendre avec impatience la suite de cette aventure !

L'autrice nous entraîne dans un monde où la fiction va rejoindre la réalité, où la confiance est une denrée rare, aussi rare que les Diamants pour certains, et où la vie d'une jeune fille peut basculer grâce à quelques lignes sur un papier.

Dans tous les cas, si vous voulez vous évadez dans une aventure dont l'héroïne n'est probablement pas tout à fait maître de son destin, surtout n'hésitez pas !

Merci aux éditions Alter Real pour ce service presse que j'ai pris plaisir à découvrir.

#Nolwenn

Drive Through Love - Tome 1 de Jessica De Raco


Résumé

Rose est une belle jeune femme, organisatrice d'événement qui a perdu son sex-appeal suite à un drame.

Sam est un beau pilote de course reconnu dans son domaine qui fantasme depuis le lycée sur son amie.

Un billet d'avion, et une histoire d'amour décolle. 

Ensemble, ils vont surmonter un traumatisme, le secret de Rose...

Date de sortie : 29 janvier 2018
Auteur : Jessica De Raco
Maison d'édition : Auto-édité
Nombre de pages : 211 pages
Note : 8/10
Mon avis

Jessica De Raco nous conte une belle histoire d'amour avec Rose et Sam... un voyage entre le sud de la France et l'Australie qui montre qu'un amour peut guérir certaines blessures.

Rose est une jeune trentenaire qui a quitté son copain de lycée après douze ans de vie commune. Le manque de tendresse, de communication et d'attirance auront finalement réussi à lui faire sauter le pas.

Elle plonge tête baissée dans son travail pour ne pas penser au drame qu'elle a vécu deux ans plus tôt et ne pas penser que personne ne l'attend chez elle. À moins qu'elle ai reçu un message de son ancien camarade de classe revenu dans sa vie depuis peu ?

Samuel est un pilote de course vivant depuis quelques temps à Sydney. Il espère pouvoir revenir bientôt vivre de sa passion en Europe. En attendant qu'il ait assez d'expérience pour les écuries européennes, il navigue entre son travail en Australie et ses vacances en France.

Il ne s'attendait pas à avoir un jour des nouvelles de son crush de lycée. Mais depuis qu'il a reçu ce message, Rose ne quitte plus ses pensées. Malgré tout, les appels, messages et vidéos n'effacent pas les 16 000 kilomètres qui les séparent. L'amour à distance est-il seulement possible ?

Jessica De Raco nous fait rencontrer des personnages adorables.
Sam est le meilleur dans son domaine et pourtant il a gardé sa tête sur les épaules. Il est gentil, attentionné, tendre, beau et riche ! L'homme parfait... si on oublie les 16000 kilomètres !

Rose est sa propre patronne. Avec sa meilleure amie, elles ont créé leur boite d'organisation événementielle dont le planning ne cesse de se remplir.
Elle est un bourreau de travail, mais c'est surtout pour éviter de trop penser. Ne pas penser à son ex, ne pas réfléchir à ce qu'il s'est passé deux plus tôt, ne pas imaginer ce qui pourrait se passer si Sam était en France...

Rose est une jeune femme qui a vu sa confiance en elle diminuer au fur et à mesure de sa précédente relation. La reconstruire prend du temps, et seule, ce n'est pas simple du tout. Mais même à deux, la distance n'aide pas vraiment non plus.

Jessica De Raco nous raconte une histoire d'amour, de reconstruction personnelle, de confiance, en soi et en les autres.
C'est une belle histoire racontée avec une plume agréable, fluide et captivante.

L'autrice a su me faire voyager avec ses personnages, m'emmener visiter l'Australie. Elle a su aussi me communiquer les émotions parfois intenses qui transparaissent à travers ses mots.
Elle m'a donné envie d'aider Rose à surmonter son traumatisme. Elle a rendu ses personnages presque réels.

Deux connaissances de lycée qui se revoient quinze ans plus tard, une histoire qui pourrait nous arriver à tous !

Malgré une fin frustrante (il vaut mieux avoir les deux autres tomes sous la main avant de le commencer je pense !), je vous conseille cette jolie série qui saura vous faire voyager sans quitter votre canapé !

Merci à Jessica De Raco de m'avoir proposé ce service presse sur le réseau Simplement.pro.

#Nolwenn

20 ans de Claire Bertin


Résumé

Elles ont 20 ans et leur vie d'adultes commence. Quelles routes Clara, Emilie et Vanessa choisiront-elles de suivre ?


Trois personnalités et trois destins liés les uns aux autres.



Des voyages, des fous-rires et, surtout, de l'amour...



Partagez leur voyage initiatique à l'aube de l'âge adulte et plongez dans leurs aventures !

Date de sortie : 14 mai 2018
Auteur : Claire Bertin
Maison d'édition : Auto-édité
Nombre de pages : 341 pages
Note : 9/10
Mon avis

Claire Bertin m'a complètement embarquée dans son voyage à travers le temps et le monde en compagnie d’Émilie, Clara et Vanessa.

Émilie, Clara et Vanessa se sont rencontrées alors qu'elles venaient de commencer leur première année de BTS tourisme dans un lycée de Rennes.
Ces trois jeunes femmes ne le savaient pas encore, mais de cette rencontre va naître une amitié sans faille qui les suivra jusqu'au bout du monde.

Elles sont toutes les trois très différentes les unes des autres et pourtant elles vont se découvrir des points communs qui vont renforcer cette amitié naissante.

Elles ont une petite vingtaine d'années, toute la vie devant elle et comptent bien en profiter ! Les sorties, les coups de cœurs, les espoirs, les déceptions, les amours et les cœurs brisés feront parti du chemin qu'elles parcourent ensemble.

Claire Bertin m'a offert une très belle histoire d'amitié, qui m'a fait voyagé de ma Bretagne natale à la Chine et au Pérou.
J'ai découvert à travers ses mots des paysages à couper le souffle, j'ai ri de leurs mésaventures à travers le monde, j'ai ressenti les émotions de ces jeunes filles, leurs joies autant que leurs peines.

L'autrice m'a fait passé par de nombreuses émotions avec ce roman. Autant j'ai pu rire des frasques de ces jeunes bretonnes dans un pays lointain, autant j'ai versé ma petite larme quand ce qu'aucune femme n'aimerait connaître arrive.

Les rencontres que nous faisons tout au long de notre vie nous façonne d'une certaine façon. Ici Clara, Émilie et Vanessa vont en faire beaucoup.

Il y aura les belles rencontres, celles qui durent toute une vie, celles qui nous font rire en y repensant des années plus tard, celles qui nous rendent nostalgiques et il y a celles que l'on aurait peut-être due éviter... mais toutes font celles que nous sommes aujourd'hui.

Ici, nous suivons le parcours, parfois semé d’embûches, de ces jeunes filles et leur évolution en tant que jeunes femmes.

Amour, amitié, bonheur, espoirs et fous rires mais aussi larmes, trahisons et déceptions sont contenu dans ces pages. C'est véritablement une belle invitation au voyage aussi bien à travers le monde que dans notre propre vie.

De la grande muraille de Chine au lac Titicaca, en pensant par les rues rennaises, j'en ai vraiment pris plein les yeux grâce à ces lignes écrites par Claire Bertin.

Les années étudiantes sont souvent les plus belles de notre vie. Elles ont le goût de l'insouciance et de la découverte qu'offre ces jeunes années. C'est la période où l'on grandit petit à petit grâce à nos choix, nos rêves et nos rencontres. Et c'est exactement ce que j'ai retrouvé à travers ces lignes.

Vanessa, Clara et Émilie vont se découvrir au fur et à mesure du temps qui passe. Elles vont s'affirmer, prendre leurs rêves en mains, se perdre un peu, se retrouver, faire des choix, changer d'avis, mais toujours avancer, coûte que coûte, vers leur avenir.

J'ai eu l'impression de découvrir des amies durant ma lecture, et je n'avais vraiment pas envie de les quitter. Mais j'ai hâte de les retrouver dans le prochain tome pour la suite de leurs aventures.

Si vous aimez les voyages, si vous aussi avez eu vingt ans et des rêves plein la tête, alors je suis sûre que comme moi vous adorerez l'histoire racontée par Claire Bertin.

Merci beaucoup Claire pour ce magnifique voyage que tu m'as offert.

#Nolwenn

vendredi 23 novembre 2018

Nous étions les Mulvaney de Joyce Carol Oates


- Auteur : Joyce Carol Oates -
- Date de parution : Janvier 2009 -
- 608 pages -
- Stock éditions -
Note : 9/10 -



Résumé :

À Mont-Ephraim, petite ville des États-Unis située dans l’État de New York, vit une famille pas comme les autres : les Mulvaney. Judd, le cadet, Marianne « Bouton » jeune fille belle et modeste, Mike le « mulet » sportif et fonceur, Patrick le scientifique pragmatique, et leurs parents, Corinne et Michael, aussi aimants qu’extravagants.

Au milieu des animaux – chevaux, chiens, chats – et du désordre ambiant, ils cohabitent dans une ferme respirant le bonheur, où les corvées elles-mêmes sont vécues de manière cocasse, offrant ainsi aux autres l’image d’une famille parfaite, comme chacun rêverait d’en avoir.

Jusqu’à cette nuit de 1976 où le rêve vire au cauchemar… Une soirée de Saint-Valentin arrosée. Un cavalier douteux. Des souvenirs flous et contradictoires. Le regard des autres qui change. La honte et le rejet. Un drame personnel qui devient un drame familial.


En dressant le portrait de la dissolution d’une famille idéale, Joyce Carol Oates épingle l’hypocrisie d’une société où le paraître règne en maître et érige en roi les princes biens-pensants ; où un sourire chaleureux cache souvent un secret malheureux, où il faut se taire, au risque de briser l’éclat du rêve américain.


Mon Avis :

Il s’agit d’une famille américaine qui vit dans un cadre idyllique , dans une ferme couleur lavande, avec une basse-cour, des chevaux, des chats, des chiens.

 Le père est un entrepreneur réputé, la mère un peu bohème, et il y a les 4 enfants,  avec chacun une personnalité différente.

On rentre vite dans l’univers de cette famille , on apprend leurs codes, ont apprend à connaître leur mode de vie, le rapport avec les autres.

 On a desuite en tête l’image d’une famille bruyante, presque idéale, vivant en harmonie, dans une maison de campagne, avec des animaux sans cesse dans leurs jambes, un canari qui fait des trilles dans la cuisine, l’escalier qui croule sous les choses trouvées ou posées en attendant de savoir qu’en faire.

Ce livre est sublime. Bouleversant

On suit les personnages tour à tour, on découvre leurs pensées, leurs idées

Ils nous attendrissent. Puis arrive le Drame. Qui va tout changer

Qui va transformer le père en alcoolique, et petit à petit, la maison si idéale perdant son charme, chacun des enfants va quitter cette maison pour faire son bout de chemin ailleurs

Suite au drame, rien ne sera plus comme avant, et la famille va éclater.

Jusqu’à la fin, on se questionne. Que va-t-il se passer ? Vont-ils se réunir ? Se retrouver ?

J’adore la plume de Oates

Elle est agréable à lire, bourrée de détails. 

Elle réussit à nous emmener vivre la vie de cette famille et à plonger dans leur quotidien.

 Le livre, bien qu’il fasse 600 pages, se lit rapidement. Je ne suis pas arrivée à le lâcher. 

Il mérite un 9 amplement mérité.


Intime, poignant, bouleversant, il m’a mis les larmes aux  yeux à certains moments. 

On aperçoit une famille idéale, jusqu’au jourle verre se brise et les fissures deviennent trop profondes pour revenir en arrière. 

Un livre qui ne laisse pas indifférent, une fois la dernière page lue et la 4ème de couverture refermée. 


Laëtitia

Au diable Cendrillon de Maria Domeni


Résumé

Six amies, six destins croisés, six jeunes femmes qui ont tant à se partager !
Au diable Cendrillon présente les récits croisés de six amies dans le début de la trentaine.


Entre amours désabusés, galères professionnelles, alcool, voyage, maternité, obsession de la minceur, sexualité positive et espoirs déchus, nos héroïnes en voient de toutes les couleurs.


Dans ce cinglant portrait de la génération Y, elles érigent l’imperfection en art de vivre et s’accrochent à leur amitié faite de cette insolence joyeuse qui caractérise les femmes d’aujourd’hui.

Découvrez cette romance haut en couleur, où l'imperfection et la légèreté sont érigées en art de vivre.
Date de sortie : 28 septembre 2018
Auteur : Maria Domeni
Maison d'édition : Les Bas Bleus
Nombre de pages : 206 pages
Note : 7/10
Mon avis

Maria Domeni nous dresse le portrait de six femmes. Six parisiennes, six femmes autour de la trentaine, six amies ou simples connaissances... Six femmes qui pourraient être votre voisine, votre sœur ou simplement la femme que vous avez croisé au détour d'une rue.

Ici, nous ne sommes pas vraiment dans la fiction, l'autrice nous relate la « vraie » vie.

Fanny, Tara, Laure, Victoire, Juliette et Doris ont toutes leurs joies et leurs peines.
Chacune a son caractère, son passé, ses envies et ses rêves.
Toutes vont voir leur vie évoluée à un moment ou un autre grâce à un choix ou une rencontre.

Pour beaucoup, la trentaine est un cap à passer, un moment de remise en question.
On se revoit enfant, rêvant de notre vie d'adulte, où en sont ces rêves ? Qu'ai-je vraiment fait de ma vie ? Suis-je vraiment la personne que je voulais être ?

Ces six femmes nous dresse six portraits. Six personnalités, dont certains traits vont parlerons forcément.

Que ce soit l'envie de réaliser un rêve, le désir de fonder une famille, la volonté de voir son corps changer pour être mieux dans sa peau, la décision d'arrêter les bêtises pour « grandir » un peu, le choix de partir pour s'épanouir... il y a obligatoirement au moins un questionnement dans ce roman que vous retrouverez.

Ce n'est pas vraiment le genre de livre que j'ai l'habitude de lire. Trop ancré dans la réalité peut-être. Mais pourtant je l'ai lu presque d'une traite.
Même si j'aurai aimé avoir une meilleure « séparation » entre les changements de personnages, je me suis laissée complètement embarquée dans ce récit de la vie de tous les jours.

Pour son premier roman, Maria Domeni a taper fort là où ça peut faire mal. Avec sa jolie plume, elle nous entraîne d'une vie à l'autre. De la joie à la peine, de la vie à la mort, de la simple pensée à la réalisation d'un rêve.

Amour, amitié, travail, vie privée, maladie, famille, sexualité, voyages, enfants, féminisme, éducation, excès, rêves et réalité sont tous des thèmes abordés ici. Tout ce qui fait la vie de chacun d'entre nous est inséré entre les mots de Maria Domeni.

Ce livre m'a fait réfléchir, m'a fait revenir un peu en arrière, mais aussi penser au futur, à ce que j'ai envie de faire, de vivre.
Je me suis attachée à ces femmes qui ont toutes un côté qui nous ressemble.

Si vous aimez les romans ancrés dans la réalité, n'hésitez pas ! Ce roman est fait pour vous !

Merci aux éditions Les Bas Bleus pour ce service presse.

#Nolwenn

lundi 19 novembre 2018

Un amour bancal d'Elisa J


Résumé

Didi vit une vie paisible entourée de son père et de sa meilleure amie mais lorsque son ex meilleur ami, l'homme qu'elle déteste le plus au monde est de retour en ville, sa tranquillité va être mise à rude épreuve.
Après toutes ses années, cette haine qu'elle ressent pour lui est-elle toujours aussi forte ?
Une explication ? Un clash ? Ou bien encore pardonner ?
Comment va-t-elle réagir lorsqu'elle sera en face de son pire ennemi ?
Date de sortie : 24 mars 2018
Auteur : Elisa J.
Maison d'édition : Évidence Éditions – Collection Vénus
Nombre de pages : 104 pages
Note : 6,5/10
Mon avis

Elisa J nous montre que la frontière entre l'amour et la haine peut parfois être bien fine !

Didi est une jeune femme qui est restée dans sa petite ville natale pour ouvrir sa librairie. Elle aime sa petite vie calme, elle navigue entre son père, sa meilleure amie et son travail qui est aussi sa passion. Tout va pour le mieux. Jusqu'à ce que celui qui lui a brisé le cœur revienne.

Lors de cette journée hivernale, tout a changé entre eux. Mike l'a détruite. Elle a toujours réussi à l'éviter depuis... enfin, jusqu'à maintenant !

Cette courte histoire m'a fait passé un bon moment, en plein dans l'esprit de Noël.
L'ambiance est posée, le froid, la neige, le sapin, les guirlandes... tout est là pour se croire en plein hiver.

Cette histoire m'a fait pensé aux feuilletons de Noël que l'on voit à la télévision depuis quelques semaines maintenant.

Une jeune femme qui se sent bien telle qu'elle est, qui aime sa vie paisible et qui la voit bouleversée par une claque en provenance directe de son passé.

Un jeune homme à qui la vie a souris, un corps de rêve, une carrière au top, une famille aimante... mais avec une cicatrice du passé qu'il ne comprend pas malgré les années.

Didi est sûre d'elle, elle déteste Mike au plus haut point. La haine qu'elle ressent est forte et pas prête à s'évanouir. Pourtant le revoir pourrait bien la faire changer d'avis.

La frontière entre la haine et l'amour est très floue pour Didi. Mais ne dit-on pas que ces deux sentiments sont très proches l'un de l'autre ?

Elisa J nous le montre avec sa jolie plume. Elle nous plonge au plein cœur de cette jolie romance que j'ai trouvé un peu courte mais très sympathique.

J'aurai aimé que Didi et Mike m'accompagnent un peu plus longtemps. Que je les découvre un peu plus. En apprendre plus sur eux, sur leurs vies, leurs passés, commun et séparé, m'aurait probablement aidé à me plonger plus profondément dans leur histoire.

À celles qui veulent passé un bon moment dans l'esprit de Noël, avec une jolie histoire, n'hésitez pas ! Un amour bancal est fait pour vous !

Merci à Elisa J de m'avoir permis de participer à ce road trip livresque !
#Nolwenn

Mixology de Chlore Smys


Résumé

Mes nuits sont plus belles que vos jours.
En Dieu des platines que je suis, je profite des avantages que m'offrent ma renommée et le Starlight sans me préoccuper du lendemain.
Filles faciles, alcool, argent, le monde est à mes pieds.
Mais vous savez ce qu'on dit ?
Les meilleures choses ont une fin.
Je ne vais pas tarder à apprendre la définition du mot "problème". Et tous ses putains de synonymes.
Date de sortie : 5 novembre 2018
Auteur : Chlore Smys
Maison d'édition : Black Ink Éditions
Nombre de pages : 325 pages
Note : 9/10
Mon avis

Je ne connaissais pas encore Chlore Smys. Je ne regrette absolument pas de m'être laissée tenter !
La plume et l'imagination de l'autrice m'ont entraînée avec fluidité dans les méandres du monde la musique électro et des boites de nuit.

Raphaël est un jeune DJ qui surfe sur la notoriété que lui ont insufflé ses deux hits. Il est talentueux, beau, jeune, riche et en plus le propriétaire d'une des discothèques les plus en vue de Bruxelles. Que pourrait-il rêver de mieux ?

Alors que sa sœur l'oblige à assister à un dîner mondain en vue d'un partenariat pour le Starlight, il ne s'attendait pas à ce que sa vie change brutalement à partir de ce moment-là. Pour mieux ou pire ? Pour le moment, il ne sait qu'une chose : ce futur collaborateur a deux filles à tomber par terre !

Chlore Smys a su m'attacher à un personnage arrogant, imbu de lui-même, foncièrement égoïste et coureur de jupon ! Je ne pensais pas que cela était possible... Raphaël est tout ça à la fois et bien plus aussi.

Il est aussi un jeune homme dont le cœur est aussi gros que son compte en banque, même s'il le cache beaucoup trop bien par moment. Un homme qui a peur des sentiments qu'il ne pensait pas ressentir un jour. Une star qui se perd un peu dans les effluves de l'alcool qui l'entoure.

Une phrase est souvent répétée dans ce roman. « Tout ce qui brille n'est pas d'or ». Ce roman illustre parfaitement cette expression.

Les paparazzi, la drogue, l'alcool, la violence, la jalousie, la convoitise... tout cela fait un peu parti du package qui va avec le succès. Tout le monde n'a pas la carrure pour résister au revers qui va souvent avec la célébrité.

Comme les personnes que l'on connaît ne restent pas toujours les mêmes avant et après la découverte de ce monde à part.

Heureusement, il reste des exceptions. Des personnes qui ne changent pas, qui sont toujours là, dans les bons comme les mauvais moments.

Dans son roman, Chlore Smys nous fait naviguer d'une chanson à une autre à chaque chapitre. Ceux qui me connaissent savent qu'il ne se passe pas une journée où je n'écoute pas de musique. J'ai adoré découvrir sa playlist, pleine de nombreuses chansons que j'adore.

Les paroles en début de chapitre donnent un peu le ton de ce qui va suivre. Moi qui ne suis pas vraiment forte en anglais, j'ai apprécié les traductions qui mettent tout de suite dans l'ambiance de ce qui nous attend dans les pages suivantes.

Dès l'ouverture de ce roman, nous sommes entourés par les goûts musicaux aussi éclectiques que judicieux pour ce roman de l'autrice. Si, comme moi, vous lisez en ayant un fond musical, surtout n'hésitez pas à mettre cette playlist !

Pour en revenir à ma lecture... je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'autant de thèmes importants et difficiles soient abordés ici. J'ai été agréablement surprise.

Je m'attendais à une jolie romance sur fond de musique électro. Alors certes, la jolie romance est bien là, mais pas que !

L'autrice nous parles de liens familiaux et amicaux, d'addictions, d'amour, de violence, de peurs, d'espoir, de désir, de faux semblants et de bien d'autres choses encore.

J'ai vraiment aimé découvrir autre chose qu'une simple romance à l'eau de rose. Les personnages que l'autrice m'a fait rencontrer m'ont touchée par leurs côtés « comme tout le monde » avec leurs forces et leurs faiblesses. Ils font des erreurs, se perde parfois, jusqu'à finir par ouvrir les yeux en espérant que ça ne soit pas trop tard.

J'ai passé vraiment un bon moment avec ce roman. J'espère vous avoir donné envie de le découvrir. En tout cas, maintenant que je connais la plume de Chlore Smys, je vais la suivre avec attention !

Merci à Black Ink Éditions pour ce service presse reçu via le réseau NetGalley France.

#Nolwenn



Merci d'avoir jouer le jeu !
Maintenant, il vous reste à trouver les 15 autres mots,
et d'envoyer la phrase reconstituée en message privé 
directement à Stéphanie Delecroix sur Facebook !
;)