jeudi 6 août 2020

Lucia, Lucia d'Adriana Trigiani



- Auteur : Adriana Trigiani -
- Editions : Charleston -
Note : 10/10 -



Résumé :  


New York, 1950
À vingt-cinq ans, Lucia Sartori est certainement la plus jolie fille du quartier. L'après-guerre a ouvert de nombreuses possibilités aux jeunes femmes ambitieuses, et Lucia vient de commencer comme apprentie couturière au très chic grand magasin B. Altman sur la 5e Avenue. Son père, qui a brillamment réussi dans les affaires et tient l'épicerie fine italienne la plus réputée, l'a toujours encouragée dans ses ambitions, mais les traditions sont tenaces...

Fiancée à son amour d'enfant, l'inébranlable Dante DeMartino, Lucia est déchirée lorsqu'elle rencontre un bel inconnu qui lui promet une vie de luxe dans les beaux quartiers, une vie comme elle n'en lit que dans les magazines. Forcée de choisir entre sa famille et ses rêves, Lucia se retrouve au centre d'un scandale qui révélera des secrets enfouis. L'honneur des Sartori est en jeu...

« Cette histoire réconfortante vous offre une merveilleuse leçon sur la façon de prendre des risques dans la vie comme dans l'amour. » - Cosmopolitan U.S.



Mon avis :

Kit rencontre Tante Lu dans son immeuble. Toujours habillée de manière classe, avec des manières très chics, un jour, la jeune fille va venir prendre le thé chez elle et se confier à la jeune fille. Kit va découvrir qui est Tante Lu, et être fascinée par la vie de cette dernière. 

New York dans les années 1950. Lucia vient d'une famille italienne. Couturière dans un magasin de la cinquième avenue, la jeune femme est indépendante, et a ses habitudes dans son quartier, avec ses collègues, qui sont devenus des amis. Alors qu'elle prépare ses fiançailles avec Dante, qu'elle connaît depuis petite, elle rencontre John Talbot. Cette rencontre va être une tempête dans la vie de la jeune femme, et bousculer tous ses codes. 

Quel coup de coeur pour ce roman. Je viens de le finir à l'instant et j'en suis encore toute chamboulée. C'est New York dans les années 1950, après la guerre, quand le monde est à la frontière entre l'avant et ses traditions et un futur qui lui paraît trop libéral. Au milieu, une famille italienne, dont est issue Lucia. Le père a une épicerie où il vend des fruits, des légumes, et des produits italiens. Il met un point d'honneur à ne vendre que des articles de qualité. Il est aidé par ses fils dans la boutique. 

La mère, Maria, est femme au foyer. Proche de sa fille qu'elle ne comprend pas toujours, on sent tout l'amour que ressent cette famille pour les uns des autres. On retrouve des odeurs italiennes, du basilic, des tomates fraîches, et on a desuite envie de se mettre à table avec tous ces personnages hauts en couleurs.

Lucia est passionnée par son métier. Elle aime la mode, les accessoires. Elle connaît la valeur de l'argent, et met un point d'honneur à s'acheter des choses elle-même, sans passer par un prétendant. Fiancée à Dante, boulanger, dont les familles se connaissent depuis l'enfance, la jeune femme ne va pas hésiter à prendre les devants et imposer ses choix, jugés trop libéraux par sa future belle-famille. 

Elle va rompre ses fiançailles pour pouvoir être elle-même, et ne pas s'enfermer dans un carcan façonné par les autres. Bientôt, elle rencontre John. John est tout le contraire de Dante et du monde qu'elle connaît. Il est riche, lui fait des cadeaux somptueux et lui promets monts et merveilles. Peu apprécié par sa famille, John va devoir se battre pour s'imposer, et montrer combien il tient à Lucia. Jusqu'au jour où il va montrer son vrai visage.

On suit la vie de Lucia avec fascination. C'est une jeune femme intelligente, avisée, créative, volontaire, qui tente de se faire une place dans ce monde d'après guerre. Dante représente l'avant, et John l'après, ou ce qui pourrait être. Au milieu, Lucia, qui a ses idées, ses convictions. Que décidera t-elle, et enfin, comment s'en sortira-elle ? Ses rêves la mèneront-ils là où elle souhaite ?

J'ai adoré ce roman. Pas de longueurs, on se plaît à connaître les personnages, et à partager leurs vies. On s'y plaît tellement, que lorsque l'on ferme la dernière page, on en redemande encore. Petit bonus : il y a quelques recettes au fil des pages. Je sais que je les réaliserai, et que je penserai à ces personnages qui m'ont chamboulé. 

 #Laëtitia

mercredi 5 août 2020

L'écho de ton souvenir de Pamela Hartshorne



- Auteur : Pamela Hartshorne -
- Editions : Archi Poche -
Note : 10/10 -



Résumé :  


Après avoir survécu au tsunami de 2004, Grace se rend à York, au nord de l'Angleterre, pour régler la succession de sa marraine Lucy, dont elle vient d'hériter.
Or, dès qu'elle pénètre dans la maison vide de sa marraine, elle est assaillie par d'étranges visions venues d'un lointain passé. Pire, elle croit entendre une voix angoissée appeler une fillette prénommée Bess. Qui est cette enfant ? D'où vient ce chuchotement désespéré ?
York, 1577. Hawise, une jeune fille rêveuse éprise de liberté, rencontre le séduisant Francis. Mais ce dernier révèlera vite sa vraie nature, et sa passion destructrice pour Hawise. Il la veut, vivante ou morte...
Pour ces deux femmes, malgré les quatre siècles qui les séparent, un même destin et un seul but : sauver une enfant en danger.



Mon avis :

Grace, obligée de quitter l'Indonésie où elle vit depuis deux ans doit revenir à York, où elle doit régler la succession de sa marraine Lucy. Pour elle, il ne s'agit que d'une formalité, avant de rejoindre sa meilleure amie Mel, au Mexique. Pourtant, une fois dans la maison de sa marraine, elle s'y sent mal à l'aise et ne tarde pas à entendre un murmure, un prénom, Bess. Bientôt, des pommes pourries apparaissent dans chaque pièce, et d'étranges hallucinations la ramène en 1577. 

Trouvé dans une brocante, ce roman m'a enchanté. Grace est une jeune femme qui a la bougeotte. Peu encline aux conventions et à la routine, elle passe son temps dans les avions, à explorer le monde. A la mort de sa marraine, elle va se retrouver liée au passé d'une certaine Hawise, et apprendre à la connaître à travers ses hallucinations. 

Hawise a vécu à York, et chaque ruelle est remplie de son histoire. De plus, Grace fait la connaissance de son voisin Drew et de sa fille Sophie. Cette dernière, proche de Lucy, a du mal à accepter sa mort, et a l'impression que peu de monde la comprend. Car comme Grace l'apprend, Lucy était une sorcière, et une adepte de l'occulte. Admirée par Sophie, Grace va se retrouver plongée au coeur d'un mystère dont elle est la seule à pouvoir dénouer les fils, et peut-être, libérer Hawise de son chagrin.

Une histoire avec des rebondissements, dans un village qui a traversé les siècles. Grace est quelqu'un de réfléchi, qui ne croit pas à ces histoires de sorcière. Elle va tenter de comprendre, et se laisser envahir par Hawise pour l'aider. C'est un roman qui vogue entre le vécu d'Hawise et le présent de Grace. Sur fond de sorcellerie, ce roman n'est pas seulement un roman de sorcière.

 Grace a vécu un épisode traumatisant dont elle n'arrive pas à se remettre ni à exprimer. Plutôt que de se confronter à ses problèmes, elle préfère sauter dans un avion. Mais Hawise la maintient prisonnière de York, et va la confronter à ses propres démons. 

Bien écrit, les chapitres se lisent à la vitesse de l'éclair. J'adore les romans qui se déroulent au présent, mais dont le passé vient hanter la réalité des personnages. Nous sommes loin des sorcières de Salem, mais chaque personnage a son importance, et va décider du destin des deux jeunes femmes. 

On se prend au jeu des nombreuses hallucinations, on s'attache à Grace, à Hawise, on espère que tout finira bien pour elle. 

Pas ennuyeux, mais haletant, laissant peu de répit au lecteur, c'est une jolie découverte, et un roman qui mérite que l'on en parle. Si vous aimez l'occulte, et les petites villes d'Angleterre battues par les vents et la pluie, alors cette histoire est faite pour vous ! 

On ne se perd pas entre le passé et le présent, le récit se déroule comme un fil, jusqu'au bouquet final. Il s'agit aussi de Grace, de son vécu, de sa manière d'être. Changera t-elle son attitude face à l'amour ? Arrivera t-elle à s'attacher à une terre, à quelqu'un ? 

Des personnages attachants, qui me manquent déjà, et une ville dans laquelle j'ai envie de me replonger, je vais avoir du mal à oublier ce roman et d'en ouvrir un autre après celui-ci. 



 #Laëtitia