dimanche 20 septembre 2020

Les rues murmurent Tome 1 Sifflant, Soufflant Julie Bouchonville

 



 - Auteur : Julie Bouchonville -

- Editions : Alter Real -

Note : 10/10 -



Résumé :  


Diane Loroy est flic au département des crimes non humains ou à caractère magique. Elle n'est pas réputée être la meilleure enquêtrice de son service, pourtant, lorsque le ministre de la Coopération Inter-Espèces est kidnappé à quelques jours de Noël, c'est elle qu'on met sur le coup. Pour la seconder, son supérieur hiérarchique, un nain taciturne, lui impose un collaborateur très spécial : Philéas, un incube aussi séduisant que réservé. Leurs investigations les poussent très vite à suspecter les quelques vampires actifs de la région. Pendant qu'ils creusent cette piste, arrivent les premiers signalements de ce qui ressemble à des meurtres rituels. Dans quel but a-t-on enlevé le ministre ? Quelle est la signification de ces étranges assassinats ? L'enjeu est à la hauteur de la menace, car un échec pourrait entraîner une guerre civile sanglante. Entre l'enquête qui piétine, un partenaire un peu trop réservé à son goût, des créatures plus dangereuses les unes que les autres et sa mère qui lui met la pression pour qu'elle se trouve un petit-ami, cette fin d'année ne fait décidément pas de cadeau à Diane !



Mon avis :

Diane est une jeune enquêtrice. Suite à l'enlèvement d'un politicien, son chef, un nain, va lui demander de mener l'enquête avec un incube, Philéas. 
La jeune femme va devoir s'habituer au caractère particulier de son partenaire, et tenter de découvrir quel complot se trame derrière cet enlèvement. 

Un roman que j'ai adoré ! On plonge dans un univers étrange, où la magie et les créatures fantastiques côtoient les humains. Les centaures sont médecins, les sphinx s'occupent des archives, et une banshee est médecin légiste. 

J'ai aimé plonger dans cette ambiance particulière, qui dénote aussi des problèmes de société. Le racisme envers les non-humains est présent, la discrimination fait partie de leur quotidien. Le discours du centaure à ce sujet m'a émue, je l'ai trouvé authentique et très actuel. 

Diane est une jeune femme à la peau basanée, qui a dû faire face à de nombreuses critiques, et qui se sent proche des non-humains. Mais c'est une boule d'énergie, qui n'a pas peur de s'imposer et de dire ce qu'elle pense. 
Son caractère de feu, sa franchise, sont rafraîchissants dans ses conversations avec Philéas, qui est plutôt du genre renfermé. 

Un premier tome tout en rebondissement, où on suit l'enquête avec passion. On s'embarque dans des bagarres avec des hommes crocos, on traite avec des vampires, et on tente de découvrir qui se cache derrière cet enlèvement. 

Le duo Diane/Philéas est génial. Aux antipodes l'un de l'autre, ils vont se servir de leurs différences et de leurs traits de caractère particuliers pour résoudre le mystère. Une enquête bien menée, où la fin ne se dévoile qu'aux toutes dernières pages, où l'on ne devine rien, bref, un roman qui m'a tenu en haleine et a tenu ses promesses. 

Dans ce policier, il faut oublier le monde tel qu'on le connaît, pour découvrir que si les humains sont parfois mauvais, les non-humains le sont aussi. C'est drôle, c'est ironique, c'est haletant, il n'y a pas de longueurs ou de temps mort, l'auteur nous emporte avec elle pour nous relâcher, sur une note comique, vers la fin.

J'ai hâte de découvrir le deuxième tome, pour retrouver cet étrange duo, si les personnages sont les mêmes, et pour continuer à les suivre dans leurs enquêtes, qui les emportent au-delà du réel, et pour découvrir d'autres créatures fantastiques. 

Merci à Alter Real pour ce service presse, j'ai passé un super moment de lecture. 

 #Laëtitia

Cendrillon et moi, la belle-mère parle enfin de Danielle Teller


 


 - Auteur : Danielle Teller -

- Editions : Pocket -

Note : 6/10 -



Résumé :  


C'est la marâtre la plus détestée de l'Histoire, celle dont on parle pour faire peur aux enfants désobéissants. Mais qui sait que la belle-mère de Cendrillon s'appelle en réalité Agnès, qu'elle a passé sa jeunesse à trimer comme bonne à tout faire, qu'elle a dû se battre comme une lionne pour accéder à un monde qui n'est pas le sien, que son époux était alcoolique et que sa belle-fille, petite princesse aux petons si délicats, est en réalité fort capricieuse ?
Agnès n'en peut plus des sornettes autour des pantoufles, des princes charmants et des citrouilles. Elle est bien décidée à rétablir la vérité, quitte à égratigner quelque peu la version officielle...



Mon avis :

Un joli livre que j'ai reçu dans ma box de lecture le mois dernier. La couverture m'a fait de l'oeil, je la trouve sublime , et le résumé m'attirait également, étant fan de contes de fées, et de Disney.

On y retrouve la belle-mère de Cendrillon, Agnès, et on apprend à connaître sa vie, avant qu'elle devienne la belle-mère de la princesse à la pantoufle de vair. Entre brimades, métiers difficiles et désillusions, on découvre le parcours de cette femme et combien la vie l'a forgé et endurci. 

Si le résumé et la couverture sont prometteurs, et bien le récit ne m'a pas emballé plus que ça. Pas mal de longueurs, de lourdeurs qui m'ont fait poser le livre plusieurs fois, et à l'inverse, d'autres passages que j'ai lu d'une traite. 

On y trouve une marâtre en souffrance, arrachée des siens, qui a eu beaucoup de déceptions, mais si l'histoire frôle le conte, et que l'on y retrouve les personnages, je ne me suis pas sentie dans Cendrillon. Les caractères sont différents, c'est une manière autre d'aborder l'histoire que l'on connaît tous. 

C'est intéressant, ça change un peu, et ce n'est pas un copié collé du conte, donc j'ai apprécié ce roman, même si je n'ai pas réussi à rentrer pleinement dedans pour l'apprécier. Il faut dire que renouveler Cendrillon c'est compliqué. 

J'avais le véritable conte en tête et le dessin animé, et c'est aussi ce qui m'a bloqué, car je ne trouvais pas mes repères dans le récit. Quand je me disais ah ça y est, enfin, l'auteur partait dans l'autre sens. Maintenant que je sais à quoi m'attendre, c'est un roman que je pourrais plus apprécier.

Donc un avis en dents de scie, mais un roman original, bien écrit, bien décrit, assez loin de ce que l'on connaît. Je dois avouer que si j'avais dû relire une histoire qui ressemble trop à celle de Cendrillon j'aurais été vraiment déçue. Donc le fait que j'ai été surprise pendant ma lecture est une bonne chose. Pour ceux qui veulent découvrir une autre manière d'aborder cette histoire qui nous a tous bercé, ou ceux qui veulent prolonger la magie de cette histoire, foncez ! 

Un roman moderne, des personnages hauts en couleurs que l'on découvre sous leurs meilleurs et pires jours à la fois. Une chronique un peu courte, mais j'ai fais le tour. Tout le monde connaît Cendrillon, et si ce récit lui est dédié, il n'en reste pas moins différent, donc autant éviter de spoiler ! 

 #Laëtitia