mardi 19 novembre 2019

Thérapie Illégale de Mady Flynn


Résumé

Nouvellement installé dans son propre cabinet, Max est un jeune psychiatre qui hérite des patients de son prédécesseur. Rempli de convictions et de certitudes, il les accompagne avec passion et engagement, parfois au risque de dépasser les limites déontologiques définies par sa profession.
Il fait alors la connaissance d’Emma, une jeune fille introvertie qui vient chercher son aide sans trop y croire. Persuadé qu’elle mérite mieux que cette vie de recluse, Max se lance le pari fou de la sortir de sa solitude et lui fait alors la promesse qu’un thérapeute ne devrait jamais faire : la guérir.
Entre le médecin et la patiente, une nouvelle relation, aux contours flous et de plus en plus dangereux, prend forme. Qui, du médecin ou de la patiente, réussira à puiser dans l’autre l’énergie d’avancer et de voir la vie sous un autre angle ?

Date de sortie : 14 novembre 2019
Auteur : Mady Flynn
Maison d'édition : M.E.C Éditions
Nombre de pages :
Note : 7/10
Mon avis

Mady Flynn nous raconte l'histoire d'un amour voué à l'échec par bien des aspects mais qui s'épanouit malgré les obstacles. Une belle histoire qui fait réfléchir aussi bien qu'elle fait rêver à un amour plus fort que tout.

Max est un jeune psychiatre qui décide d'avoir son propre cabinet dès la fin de ses études. Les cours bien en tête, il est persuadé qu'il peut réussir à aider tous les patients qui se présenteront. Pourtant, l'un d'eux va le perturber bien plus qu'il ne l'aurait jamais imaginé.

Emma est une jeune femme qui s'est peu à peu coupée de toute vie sociale. Son unique sortie hebdomadaire se résume à sa séance chez le vieux psychiatre qui ne fait que la bourrer de cachets. Elle ne croit plus en la guérison, ni même en une simple amélioration de son état. Pourtant, le remplacement de son ancien psy par Max va changer bien plus de choses qu'elle ne le pensait.

Mady Flynn nous entraîne dans une romance peu ordinaire. Il y a un côté interdit très présent mais ce n'est pas tout. La psychologie a une part très importante dans cette histoire.

Max est psychiatre, c'est vrai. Mais depuis peu et il n'a pour l'instant que la théorie d'acquise. Au fil de ce roman, on va le voir évoluer, prendre conscience de la différence entre ses cours et la vie réelle, mais aussi de tous ces conseils que ses professeurs et collègues lui avaient donné et qu'il n'a pas suivi, de ses erreurs, de ses faiblesses, de ses impasses.

Emma va le toucher bien plus que n'importe quel patient. Il va s'investir à fond dans cette thérapie, à tel point qu'il va faire des promesses qu'il n'est pas sûr de pouvoir tenir.

Cette jeune femme qui l'obsède presque, a vingt-cinq ans mais ne les fait pas du tout. Depuis qu'elle s'est coupée du monde extérieur, Emma se cache sous des pulls amples, derrière la barrière de ses cheveux, au fond de sa chambre...

La vie à l'extérieur de son abri chez ses parents l'effraie et les symptômes qui en découlent sont nombreux. Sa rencontre avec Max va l'aider, il va la pousser à se dépasser. Mais si Emma n'était pas aussi forte qu'il le pense ?

Ces deux personnages m'ont touchée. Emma est plus forte qu'elle ne le croit, mais baisser les bras est tellement plus facile. Sa vie est complexe pour tout et pas que pour elle... pour ses parents non plus ce n'est pas simple.

J'ai eu l'impression d'arriver dans une famille qui ne savait plus comment en rester une. S'isoler est la seule façon qu'a trouvé Emma pour aller mieux, mais la savoir si seule détruit ses parents à petit feu.

Max m'a semblé un peu arrogant au début mais au fil des pages, il a su m'attendrir. Le cas d'Emma lui tient vraiment à cœur. Il va tout faire pour qu'elle soit heureuse.

Les chapitres s'enchaînent et sa réflexion prend forme au fur et à mesure. J'ai aimé avoir le cheminement qui l'amène à la thérapie particulière qu'il pratique avec Emma.

Même si les sentiments s'en mêlent, j'ai bien ressenti que ce n'était pas du tout quelque chose de prévu. Ils se sont immiscés entre eux petit à petit, sans que l'un et l'autre ne s'en rendent compte.

Leur histoire est touchante. Ils vont faire des erreurs, tout faire pour les corriger, baisser les bras, se battre, avancer de deux pas, reculer de trois... mais au final, ils vont surmonter toutes ces épreuves et ce n'en est que plus beau.

La plume de Mady est fluide et nous entraîne d'un mot à l'autre sans accroc. On voit le travail sur la psychologie qui a été fait. Les symptômes et maladies sont expliqués sans fioriture, les mots sont simples et compréhensibles pour tous.

Ce roman n'est pas un coup de cœur pour moi, mais j'ai passé un bon moment en compagnie d'Emma et Max et j'ai aimé la façon qu'à Mady de nous immerger dans l'histoire.

Je recommande avec plaisir cette histoire touchante qui ne vous laissera sûrement pas indifférent.

Merci à M.E.C Éditions pour ce service presse.

#Nolwenn

dimanche 17 novembre 2019

Le Singe d'Harlow de Ludovic Lancien



- Auteur : Ludovic Lancien -
- Editions : Hugo Poche Suspense -
Note : 10/10 -



Résumé :


Démis de ses fonctions de commandant à la PJ parisienne, le lieutenant Lucas Dorinel vit son exil brestois comme une petite mort. Jusqu'à ce qu'un message obscur _ Les Bêtes seront sacrifiées _ lui rappelle ce que la mort, la vraie, a de plus terrifiant.
Car le message le conduit à un cadavre. Sauvagement mutilé. Celui d'un homme incarcéré huit ans plus tôt pour le meurtre d'un enfant.
En s'adressant directement à lui, l'assassin réveille en Lucas à la fois son instinct de flic et sa violence. Le meurtrier et lui sont faits de la même étoffe. Prêts à combattre le mal par le mal.
Et à traquer les Bêtes là où elles se terrent.


Mon avis :


Déjà, je tiens à remercier la maison d'éditions Hugo pour cette jolie découverte. Une histoire haletante, qui ne vous laisse aucun répit, et ce jusqu'aux dernières pages !

Plusieurs personnages, une seule histoire, dont les liens s'emmêlent et s'entremêlent jusqu'au dénouement.

Si j'ai pensé au milieu du livre connaître la fin, et dans ce cas, être déçue d'avoir compris la fin trop vite,  je me suis bien trompée ! Je suis allée de surprises en surprises jusqu'au final.

L'histoire est sombre, les meurtres sanglants, cruels, insoutenables. Dans cette Bretagne de contes et de légendes errent un tueur qui veut se venger, et qui le fait avec une mise en scène méticuleuse. 

Entre crimes sauvages comme ceux d'un animal, et rituels de Grèce Antique, ce roman vous plongera dans les noirceurs de Brest, dans le passé et les anciens démons des personnages, car tous ont quelques casseroles dans leur sillages. 

Il y a de l'amour, de l'espoir, des regrets, et des lettres anonymes déposées sur les paliers. 

Une ombre rôde, une ombre qui connaît les secrets que d'autres ont tenté d'enfouir, en vain. 

J'ai adoré ce livre, et c'est même un coup de cœur ! Dès les premières pages, je me suis sentie happée par l'histoire. Je viens juste de finir de le lire, et j'ai encore les personnages en tête. 

Il m'a tellement plu, que ce roman de 313 pages a fait mon weekend, et m'a causé une nuit blanche, tellement je voulais connaître la suite. 

Amateurs de suspense, je vous le conseille ! Il est différent des autres romans policiers, il mêle intrigue, réalisme avec brio. 

Ce que j'ai aimé, ce sont surtout les personnages, forts, de ce livre. On apprend à les connaître au fur et à mesure, tout n'est pas dit. On se doute qu'il a pu se passer des choses dures dans leur passé, mais tout reste en surface. C'est au fil des pages que l'on comprend et que l'on découvre les failles de chacun.

Si vous aimez les livres qui vous tiennent en haleine et qu'il est impossible de lâcher, c'est celui-ci qu'il vous faut ! Une plume glaçante, aussi nette et précise qu'un coup de couteau, et des revirements aussi détonants qu'une arme à feu. 

Merci encore à Hugo pour ce service presse, et pour la découverte de Ludovic Lancien, que je suivrais avec attention, c'est sûr !



#Laëtitia