mercredi 24 novembre 2021

L'horreur de Kill Creek de Scott Thomas




 - Auteur : Scott Thomas -

- Editions : Bragelonne Terreur  -

Note : 8/10 -



Résumé :  

Oubliée dans la campagne du Kansas, à Kill Creek, une demeure ancienne se dresse au bout d'une sombre route de prairie. Elle est restée vide, abandonnée et en proie à la végétation pendant bien des années. Bientôt, sa porte se rouvrira pour la première fois depuis des décennies. Mais quelque chose attend, qui rôde dans les ténèbres, avide d'accueillir ses nouveaux visiteurs...

Lorsque l'écrivain d'horreur à succès Sam McGarver est convié à passer la nuit d'Halloween dans l'une des maisons hantées les plus tristement célèbres du pays, il accepte à contrecoeur. Au moins ne sera-t-il pas seul : trois autres maîtres du macabre, qui tous ont contribué à façonner l'horreur moderne, vont se joindre à lui. Mais ce qui ne devait être qu'un coup marketing va se muer en lutte pour survivre. L'entité qu'ils ont réveillée va les suivre et les torturer, menaçant de les intégrer à l'héritage sanglant de Kill Creek...

« À ne pas lire la nuit. »


Mon avis : 

La couverture m'a attiré. Une maison lugubre, deux personnages sur le toit, du noir, du rouge, et puis un roman tiré de la collection Bragelonne Terreur, avait tout me plaire, étant une adepte de cette collection. 

Concernant l'histoire, il s'agit de 4 auteurs à succès qui écrivent des romans d'horreur qui vont se retrouver dans une ancienne maison abandonnée, dont le passé foisonne de rumeurs sur des évènements étranges qui s'y sont produit. 
Cette aventure n'est autre qu'un énorme coup marketing pour promouvoir leurs livres et les rendre plus célèbres encore.

 Ce qu'ils ignorent, c'est que le mal rôde dans cette maison, et qu'ils vont se retrouver victimes du passé de cette demeure, et que leurs secrets qu'ils croyaient si bien enfouis ne vont pas tarder à se révéler. 

Le résume me plaisait beaucoup, surtout qu'on lit peu ce genre d'histoire d'horreur. Il est vrai que j'imaginais que le séjour des auteurs serait plus long et qu'il se passerait des choses inexpliqués presque desuite. 

Heureusement que l'auteur a su m'emmener dans son histoire, car une fois le séjour terminé, je me suis dit : oui et ensuite ? Surtout que c'est un bon pavé, et j'ai eu peur de m'ennuyer après et d'avaler des pages de descriptions de la vie des auteurs. Je me suis bien trompée, l'auteur a su distiller l'angoisse et l'horreur tout au long de son histoire, et a su décrypter les attitudes et la folie de chaque auteur.

Chaque auteur a un style d'écriture bien précise, et la personnalité qui va avec. La demeure est un des personnage central du roman, même si dans une bonne partie du roman, elle reste en arrière plan. Mais les ténèbres qui l'envahissent arrivent à gangréner la vie de chaque auteur et faire ressortir leur personnalité dans le meilleur et dans le pire. 

Des rebondissements, de l'angoisse, une spirale infernale bien orchestrée, qui nous laisse à bout de souffle, nous fait frissonner, des personnages à la fois attachants qui sont capables de tout pour sauver leur peau. Des pas, des illusions d'optique, bref, tous les ingrédients sont là pour nous terrifier.

Amateurs du genre, foncez, c'est un roman qui sort de l'ordinaire et qui restera longtemps dans les mémoires. 

 #Laëtitia

mardi 23 novembre 2021

Too young to love, Mila Marelli

 Les premières nuits au goût d’interdit...


Ballottée de foyers en familles d’accueil, Nina est une adolescente pleine de colère et de doute.

Pourtant, alors qu’elle intègre une énième famille et un nouveau lycée, elle trouve enfin ses repères. Et surtout, elle rencontre Matt, un garçon qui fait battre son cœur pour la première fois. Avec lui, elle découvre le désir, l’amour fou et les délices des nuits partagées…

Mais ils ne viennent pas du même monde et doivent affronter l’hostilité de leur entourage. Matt se rebelle contre son père mais Nina a déjà beaucoup souffert dans sa vie et a bien trop à perdre, elle préfère renoncer à son unique amour. Matt aura-t-il les épaules pour se battre pour deux ?








Note : 9 / 10 








Mon avis 


Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce roman, à première vue le fait que l'héroïne soit plus jeune que ce que j’ai l’habitude de lire avait de quoi m’inquiéter légèrement mais j’avais tout de même envie de donner sa chance à l’histoire. Et c’était clairement une très bonne idée. J’ai découvert un roman puissant, avec une histoire touchante, poignante, qui ne pourra laisser personne indifférent. 


Suivre le quotidien de Nina est un vrai crève-cœur : adolescente ballotée de foyer en foyer, elle n’arrive jamais à vraiment trouver sa place. Alors forcément le lecteur s’attache très vite à elle, surtout lorsque l’on voit que malgré les épreuves et les séquelles que cela a pu lui laisser elle ne laisse pas abattre. Suivre une ado de 17 ans dans un contexte pareil, cela pourrait paraître difficile mais il n’en est rien. Nina est très mature pour son âge, et les obstacles que la vie à mis sur son chemin lui ont permis de grandir plus vite que les jeunes de son âge. C’est à la fois triste et aussi ce qui fait sa force. 


Etonnement c’est peut être dans la force des sentiments présentés que j’ai pu retrouver parfois l’adolescence. Si tout est exacerbé à cette période de la vie, vivre dans une situation comme celle de Nina rend les choses d’autant plus compliquées. Les sentiments sont forts, durs, et parfois poussés à l’extrême. 


Et quand enfin notre héroïne s’accorde une parenthèse de bonheur, toute sa vie bien rangée vole alors en éclats. Le problème c’est que Nina n’a plus la force de se battre encore, de prendre le risque de perdre le peu de stabilité qu’elle avait enfin, c’est donc la que le protagoniste masculin va devoir faire preuve de beaucoup de courage pour réussir à sauver ce qu’ils ont commencé à créer. 


C’est une histoire magnifique, difficile certes, mais particulièrement touchante. J’ai adoré ma lecture, même si je suis ressortie quelque peu écorchée par l’histoire si difficile de la jeune Nina. 


#misschieuseAdeline