samedi 23 mars 2019

Rider in the dark de Sara June


Résumé

Il est biker, dangereux, craint par tout le pays. Elle fuit tous les hommes… 
***
Fuyant une vie qu’elle ne peut tolérer et un homme des plus dangereux, Lily se retrouve à servir des hamburgers à Hedonas, une ville où elle ne connaît personne. Échaudée par son passé, la jeune femme se méfie de tout le monde et sa rencontre avec Hush, Path et Kill, trois membres des Dark Soldiers, un gang de motards à la fois respecté et craint dans tout le pays, n’est pas pour la rassurer.
Malgré tout, Lily tombe rapidement sous le charme du plus mystérieux et dangereux d’entre eux. 
Le passé de Lily la laissera-t-il enfin tranquille ? Hush saura-t-il percer le mystère qui entoure la belle Lily ? 
Mais surtout Lily pourra-t-elle faire confiance à Hush avant qu’il ne soit trop tard ?

Avertissement : ce roman contient une scène pouvant heurter la sensibilité d’un public non averti.

Date de sortie : 5 août 2018
Auteur : Sara June
Maison d'édition : Éditions Addictives
Nombre de pages : 273 pages
Note : 7,5/10
Mon avis

Sara June commence sa série sur ses bikers, les Dark Soldiers, avec un roman qui donne envie de lire les suivants !

Lily est une jeune femme qui veut fuir son passé. Pour cela, elle se retrouve à Hedonas. Elle y trouve un job de serveuse dans un diner du coin, elle pensait y être tranquille, jusqu'à ce qu'elle rencontre un groupe de biker qui ont l'air d'avoir leurs habitudes dans le petit restaurant.
Elle sait qu'elle ne doit pas approcher d'un homme, avec eux, cela fini toujours mal. Mais elle se sent irrésistiblement attiré par l'un des bikers, Hush. Et lui ne semble pas être insensible à son charme !

Sara June nous offre une romance entre deux personnes torturées par leurs passés qui vont devoir apprendre à se faire confiance pour commencer à voir un avenir se profiler devant eux.

Lily est une jeune femme qui n'a pas eu une enfance facile, c'est très loin de là. Mais elle reste forte, malgré les épreuves mises sur sa route.

Elle a fui sa ville natale, mais elle a su rebondir et démarrer une nouvelle vie ailleurs. Elle pensait avoir réussi à partir suffisamment loin mais parfois le passé se fait plus présent que jamais et elle n'a plus que deux solutions, fuir de nouveau ou l'affronter.

Elle ne sait que choisir. Si elle part, elle perdra Hush, si elle reste, elle est persuadée que c'est lui qui partira. Ce dilemme lui déchire le cœur autant que la tête. Mais aura-t-elle seulement le temps de faire son choix ?

Hush est un membre des Dark Soldiers depuis dix ans déjà. Son enfance l'a conduit directement dans les bras de ce clan et il y a trouvé une famille qui compte énormément pour lui.

Lorsqu'il a passé les portes du restaurant avec ses frères, Path et Kill, il a tout de suite été fasciné par Lily, pourtant il le sait, rien de ce qu'il est ou fait ne lui permettra d'être aimer un jour.

Fort de cette certitude, il essaie de s'éloigner de Lily mais ses pas l'entraînent irrésistiblement vers la jeune femme.

Et si ces deux êtres cabossés par la vie trouvaient le bonheur ensemble ?

Les bikers que nous fait rencontrer l'autrice ont du sang sur les mains et baignent dans l'illégalité, mais ils ont aussi un esprit de famille hors du commun.

J'ai été touchée par Lily. Elle a subit de nombreuses épreuves et a réussi à en ressortir plus forte, peu en aurait eu le courage. Même si sa première idée est la fuite, lorsque le danger se présente à elle, la jeune femme va tout faire pour que le destin qui lui est promis ne s'accomplisse pas.

Hush m'a séduite par sa façon d'agir, ses doutes, ses paroles... il semble tellement sûr de lui que les questions qu'il se pose à propos de Lily le rendent vraiment plus humain et normal et cela ne le rend qu'un peu plus séduisant.

Même si l'histoire en elle-même reflète un peu toutes les histoires de bikers que l'on peut rencontrer depuis quelques temps, Sara June a su le faire avec une passion que l'on ressent entre ses mots, et les quelques coquilles que j'ai remarquées n'ont pas entachées ma lecture.

Si vous recherchez de beaux et virils bikers, de l'amour et de l'action, je vous recommande avec plaisir ce roman.
Je retrouverais Lily et Hush avec joie dans les tomes suivants, centrés sur Path et Kill.

Merci aux Éditions Addictives pour ce service presse.

#Nolwenn

vendredi 22 mars 2019

Mission Cendrillon de L.Williams



- Auteur : L. Williams -
-   23 pages -
- Editions : Alter Real Editions -
Note : 7/10 -


Résumé :


« Connaissez-vous l’histoire de Cendrillon ? Pas le récit classique et dramatique de cette pauvre souillonne abusée par toute sa famille. Non, celui d’une jeune femme courageuse et résolument moderne, d’une bonne fée au langage fleuri, de deux belles-sœurs plus sensibles que leur terrible mère ne le souhaiterait et de poules de basse-cour très dégourdies ? Ça ne vous dit rien ? Eh bien, venez donc découvrir la nouvelle histoire de Cendrillon, vous ne serez pas déçu du voyage, parole de Citrouille ! »


Mon Avis :

Une nouvelle courte, mais efficace !

 Fan de Disney, et de contes, je suis toujours ravie de replonger dans cet univers.

Et là, j’ai été soufflée.

Au début, oui, on se replonge dans l’histoire que l’on connaît : le père de Cendrillon meurt et elle se retrouve à la merci de Lady Tremaine et de ses deux filles Anastasie et Javotte, qui la traite comme une servante et une souillon.

Bientôt un bal est organisé au château, car le Roi et la Reine veulent marier le Prince. Lady Tremaine est invitée avec ses filles tandis que la pauvre Cendrillon reste au manoir.

Dans ce récit, Javotte et Anastasie ont de l’empathie pour Cendrillon. Elles l’aident à se préparer pour venir au bal avec elle, jusqu’à ce que Lady Tremaine les en empêche.

Ce récit, qui reprend la même histoire que l’on connaît par cœur, avec les mêmes personnages, colle au conte, mais pas que ! Ici, la magie est limitée par une Citrouille un peu rustre, exit Marraine la bonne fée !

 Le Prince n’est pas si Charmant, et sa sœur Diane à de quoi faire palpiter quelques cœurs. 

Sans compter que Cendrillon n’a pas la beau blanche, mais est métisse, ce qui donne un côté rock n’ roll à ce conte que l’on pas dépoussiérer !

J'ai adoré la couverture, et je la comprends d'autant mieux après avoir lu l'histoire. 

Merci aux éditions Alter Real pour ce service presse !

  

#Laëtitia