samedi 17 avril 2021

Mechanical, Aurore Nox

 Lorsque son père meurt, Stéphanie hérite, avec son frère Eddy, du "Will's Old Mechanics " : un garage au bord du gouffre financier. Quant à Eddy, il en fait voir de toutes les couleurs à sa sœur. Entre alcool, drogue, paris, et la banque qui menace de saisie, Steph est désemparée. Une seule solution s'offre à elle : s'allier avec l'énigmatique Matias Jacobson, millionnaire de son état, passionné de belles voitures, afin de lui trouver LE véhicule de ses rêves contre une grosse somme d'argent. Mais que cache cette demande, qui tombe un peu trop à point nommé, et pourquoi à Stéphanie, dont le garage n'est pas le plus connu ?


 Stéphanie peut-elle renoncer à la seule possibilité qui s'offre à elle ? Et son cœur sortira-t-il indemne de l'histoire ?



Note : 8/10 


Mon avis : 


J'ai découvert la plume de l'auteur avec ce roman, je ne savais donc pas trop à quoi m'attendre, mais quelle belle surprise. J'ai découvert une plume parfaitement ancrée dans son époque, moderne, fluide mais puissante. Une plume qui vous frappe à chaque événement tragique ou heureux et qui vous marque. Si je m'en rends compte dès les premières lignes, cette impression ne me quittera pas durant toute ma lecture.


L'héroïne ne se montre pas forcément dans ses meilleurs jours au début du roman. Fatiguée par les problèmes qui s'accumulent, elle se laisse bouffer par le stress engendré par le manque d'argent et les nombreuses dettes que lui a laissé son défunt père. Alors oui on découvre une jeune femme blasée, dépitée et pas au meilleur de sa forme. Pourtant on sent derrière toute cette couche de désespoir une jeune femme avec de la répartie, du caractère, une envie de s'en sortir et surtout un humour un peu particulier. Ce n'est pas forcément le genre de personne dont on tombe sous le charme au premier regard mais si l'on prend la peine de creuser un peu, alors on s'attache forcément à cette jeune femme.


Quant au personnage masculin on se fait très vite une fausse image de lui. D'abord on ne voit que la façade : l'homme riche qui se pense tout permis et qui pense que l'argent peut tout acheter. Jusqu'à ce que l'auteur nous mette une énorme claque et nous présente un homme simple qui aime manger au fast food du coin, fait preuve de sympathie et d'humanité avec ses employés. Loin du cliché habituel dégagé par ce genre d'homme dans les romans. C'est surprenant à découvrir mais ça permet de mettre un coup de frais, un coup de neuf et d'originalité à un genre qui a déjà surexploité toutes les facettes de l'homme d'affaires richissime. Il est clair qu'avec ses personnages l'auteur rabat le caquet à tous les clichés.


Et puis à tout ça vient s'ajouter l'histoire du petit frère. Un peu en retrait mais malgré tout bel et bien dans les ennuis jusqu'au cou. Notre héroïne commence sérieusement à s'inquiéter pour lui, en plus de tout le reste, et c'est une vraie boule de tension qui se noue dans l'intrigue. Mais au travers de ce garçon qui s'est perdu en route on va aussi et surtout en apprendre plus sur Matias. Sur son passé à lui, pas plus rose que celui des autres, et probablement ce qui lui confère une telle humanité aujourd'hui.


Il se passe beaucoup de choses dans ce roman, et tout est loin, très loin d'être rose. C'est une de ces histoires qui derrière les fioritures et les sourires cachent des souffrances terribles. Plus on avance et plus les révélations sont dures. La violence, les sévices, les humiliations, tout cela nous est raconté petit à petit, faisant monter crescendo une sensation étrange chez le lecteur. Comme si l'on était les témoins d'événements trop intimes. Et puis au final, on finit par se dire que si les personnages gèrent alors on se doit de lire chaque détails de leur histoire.


Ce n'est pas le genre de roman qui se dévore en une nuit, bien au contraire. C'est le genre d'histoire que l'on a besoin de prendre le temps de digérer pour réellement en comprendre tous les tenants et les aboutissants. 


J’ai passé un très bon moment en compagnie des personnages, j’ai découvert une plume intéressante et des personnages intrigants qui auront su m’emporter dans les tréfonds de l’histoire. 


#MisschieuseAdeline


jeudi 15 avril 2021

Les larmes du silence ( Tome 1 ) - Aide moi, de Sarah West

 

Résumé :

 

Je m’allonge dans la baignoire et commence à me taillader le poignet avec une lame de rasoir. Vous vous demandez sûrement comment j’en suis arrivée là. Pour que vous compreniez, il faut que je vous raconte les sic derniers mois de ma vie, comment, à force de tortures psychologiques et physiques venant d’un élève de mon lycée, j’ai plongé dans une dépression dont je ne sortirai jamais. J’ai cru, à un moment, que mon demi-frère allait être mon sauveur, mais il m’a vite remis les pieds sur terre. Je suis Nina et je vais vous raconter les derniers mois de ma vie

 


Mon avis :

 

Avant de commencer ma chronique je tiens absolument à vous prévenir, ATTENTION, ce roman n’est pas à mettre dans toutes les mains.
Ames sensibles s’abstenir, mais genre vraiment !

 

Je ne sais même pas par où commencer ma chronique, ça ne m’arrive vraiment pas souvent, mais on peut dire que ce roman m’a vraiment coupé le souffle du début à la fin !

Dès le prologue on va se rendre compte de la gravité de la situation et on est qu’au début.
 Ça va être un peu compliqué de vous parler du livre, ou de mon ressenti, sans vous en parler un minimum, alors je vais essayer de faire au mieux, pour ne pas trop en dire…

 

On fait la connaissance de Nina, une jeune lycéenne, qui vient de fêter ses dix-sept ans, pour l’occasion sa mère l’autorise à aller à une soirée avec sa meilleure amie.
Dire que de base elle ne voulait même pas spécialement y aller, elle voulait juste faire plaisir à sa meilleure amie…
Elle aurait mieux fait de rester chez elle, à regarder un film, prendre un bain ou autre…

A cette soirée la jeune femme va faire la rencontre de Kyle, un jeune homme qui va changer sa vie, à tout jamais.
Et malheureusement, pas en bien…
Une mauvaise rencontre et toute sa vie bascule.

 

J’ai tellement eu de peine pour cette jeune femme, qui de base est si douce mais avec un petit caractère.
J’aurais tellement aimé être là pour elle et pouvoir l’aider.

Kyle est vraiment un connard de première, même pire que ça.
Fils de shérif, le garçon populaire du lycée qui joue au football.
Il va jeter son « dévolu » sur Nina, mais cela ne sera pas du tout le grand amour.

 

Kyle ne va pas lâcher Nina d’une semelle, il va la menacer de s’en prendre à sa petite sœur si elle ne fait pas tout ce qu’il lui demande...
 Viols à répétions, agressions… Nina va vivre un enfer.
 Elle n’aura personne sur qui compter, jusqu’à l’arrivée de Hayden, son demi-frère…

 

La mère de Nina est assez spéciale, une mère ingrate, qui ne mérite clairement pas d’être mère…
Arrivé un moment n’en pouvant plus de sa fille, elle va l’envoyer chez son père, au moins une chose de positive pour elle.
Nina sera enfin avec une personne qui l’aime vraiment…
Mais son père vit avec sa compagne Lindsey qui a un fils, le fameux Hayden…

 

Hayden est très froid, je n’ai pas réussi à le cerner tout de suite, mais j’ai réellement mieux compris son personnage à la fin, cependant je ne vous en dirais pas plus sur ce petit point…
On va dire qu’il va être présent pour Nina, mais pas trop.
 Cela va dépendre de ses humeurs je dirais.
Je pense surtout qu’il ressent des sentiments pour elle et ça le dérange vraiment. Du coup quand il fait 3 pas en avant, il en refait 3 en arrière par la suite…
J’ai beaucoup aimé son personnage, un petit coup de cœur pour lui, ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais pas vous dire.
On va juste dire que j’aime les mauvais garçons…
 

Concernant la plume de l’auteur, elle est douce et le roman se lit très vite, j’ai beaucoup apprécié.  
Elle a mis le paquet niveau émotions.

Concernant le roman, c’est un réel coup de cœur, cette histoire est une vraie claque.
Un ascenseur émotionnel de dingue, je crois que mes larmes n’ont pas cessé de couler.

 

Après ma lecture j’en était toute chamboulée, il m’a fallu du temps pour m’en remettre, du temps pour reprendre mes esprits.

 

Je tiens absolument à dire à l’auteure que je la déteste pour cette fin. J’ai vraiment une hâte de folie de lire le deuxième tome.

 Une histoire sombre, qui m’a valu une nuit blanche

 L’histoire est très bien menée, elle a maitrisé son sujet à la perfection, un sans faute malgré les différents sujets délicats dont parle le roman.

Un roman époustouflant, poignant, qui m'a complètement bouleversée, j’ai été prise aux tripes du début à la fin.

Je ne peux que vous conseiller ce roman, mais attention, vous n’allez vraiment pas en sortir indemne.
Une pure réussite.