vendredi 29 janvier 2021

Forthill - Tome 1 - Le foyer des cendres de Vanessa Altmeyer


Résumé

Sa carrière de journaliste. Et rien que sa carrière. Voilà ce qui compte pour Lisa Kinkaid. Jusqu’au jour où elle fait un burn out et plaque tout. Elle se voit alors contrainte de retourner à Forthill, petit village des Highlands qui l’a vue grandir et qu’elle a quitté sans regret. Et pour cause : sa mère prétend être une sorcière et les gens du village se sont toujours méfiés de sa famille comme de la peste.
En plus, une famille étrangère s’est installée dans le vieux château sur la colline. Un père et ses trois fils, tous aussi singuliers que fascinants. Parmi eux, Ian. Ce mystérieux étudiant en droit semble cacher bien des secrets.
Et puis, il y a cet article dans le journal local sur la disparition de jeunes filles. Intéressant. Étrange aussi. De quoi se remettre doucement le pied à l’étrier et passer le temps.
Lisa devrait pourtant le savoir, dans les Highlands, il faut se méfier des apparences... Au risque de se brûler les ailes.

Avertissement : cette histoire parle d’une jeune femme déterminée qui va devoir remettre en cause ses certitudes, d’une famille qui dissimule de nombreux secrets, d’un homme aussi sexy que ténébreux et d’un univers magique très dangereux.

Date de sortie : 29 janvier 2021

Auteur : Vanessa Altmeyer

Maison d’édition : Alter Real Éditions

Nombre de pages : 324 pages

Note : 9/10

Mon avis

 

Le premier roman de Vanessa Altmeyer est pour moi une très belle réussite. Magie, fantastique, suspense, révélation, amour et amitié… tout est présent pour passer un très bon moment de lecture.

 

Lisa Kincaid revient contre son gré dans son village natal. Son métier de journaliste à Londres l’a mené au bout de ses forces et il ne lui reste qu’une solution : retourner à Forthill, chez sa mère pour se reposer.

Si elle ne voulait pas revenir, c’est simplement parce que sa mère se prend pour une sorcière et que tout le village prend peur dès que l’on parle d’elle. Elle a coupé les ponts avec son passé en partant à Londres. Renouer ne va pas être simple.

Quand elle débarque, rien ne semble avoir changé, ce petit village au cœur des Highlands frissonne toujours à la prononciation de Kincaid et les habitants détestent autant les étrangers qu’avant. Surtout ceux qui viennent d’arriver, les Pendrake. Parmi eux, Ian, un étudiant en droit aussi sexy que sympathique. Mais il cache quelque chose, Lisa en est persuadée et son instinct de journaliste ne la trompe jamais.

De même pour cet article lu dans le journal local, ces disparitions sont bien plus inquiétantes que ne le suggère la gazette de Forthill.

 

J’ai adoré cette histoire du début à la fin. Lisa est terre à terre, alors tout ce qui touche aux légendes et à l’occulte, elle n’y croit pas. Pourtant la peur inspirée par son nom de famille est bien réelle.

Elle va suivre son instinct et parcourir les pistes qui s’offrent à elle pour découvrir le fin mot de cette histoire de disparitions, quitte à devoir se remettre en question, elle et ses à priori.


Rien que le décor de ce roman m’a plu. L’écosse et ses Highlands, sont des terres gorgées de mystères et de légendes en tout genre. J’ai été ravie de plonger au cœur de ce village plein de secrets aux côtés de Lisa.

Entre ses pages, vous trouverez de l’action, de l’humour, de l’amour, du suspense… L’intrigue est très bien ficelée. Vanessa nous envoie sur de fausses pistes en mêlant folklore, non-dits et vérité, si bien qu’il est difficile de savoir dans quel sens il faut aller. J’ai été surprise par le tournant de l’histoire et j’en suis heureuse.

Vanessa en est témoin, je lui ai posé de nombreuses questions par message… et je faisais fausse route !

 

Ce roman est classé en Urban Fantasy, ce qui veut dire que vous aller rencontrer des créatures extraordinaires. Je dois dire que je m’attendais à y retrouver certaines, mais encore une fois je me suis trompée. Celles qui apparaissent dans cette histoire me plaisent encore plus ! Je suis persuadée que, comme moi, vous ne vous y attendrez pas.

 

Je ne peux que vous conseiller de plonger dans ce roman et de parcourir les terres mystérieuses d’Écosse. Je ne suis pas passé loin du coup de cœur, et je suis sûre que Forthill plaira aux amateurs du genre.

Je vais attendre avec impatience la suite des aventures de Lisa !


Merci aux Éditions Alter Real pour ce service presse.

#Nolwenn


mardi 26 janvier 2021

Verity Long - Tome 3 - Le coffre hanté de Angie Fox


Résumé

Pouvoir parler aux fantômes, c’est bien, mais Verity n’a pas forcément envie d’en faire un métier. Elle préfère avoir un boulot plus stable. Alors, quand le directeur de la banque locale lui propose un poste en marketing, elle saute de joie... jusqu’à ce qu’elle trouve son nouveau patron assassiné dans la chambre forte de la banque. Même son ami fantôme Frankie reconnaît que c’est de mauvais augure pour la suite de sa carrière !

Soulagée de laisser la police s’occuper de cette affaire, Verity rentre chez elle, déterminée à ne pas s’en mêler. Mais lorsqu’elle apprend que le principal suspect du meurtre n’est autre qu’un mafieux très dangereux, décédé il y a des années, Verity prend les choses en main.

Elle fait équipe avec Frankie, le gangster fantôme, et Ellis, le flic hyper sexy. Ce qui les attend : un passage secret, un bar mafieux clandestin, une fusillade, un vieux cimetière. Et bien sûr, encore des fantômes !

Et si ce meurtre était lié à des évènements très anciens ? Attention, Verity emprunte un chemin dangereux qui pourrait faire d’elle la prochaine victime...

Date de sortie : 4 décembre 2020

Auteur : Angie Fox

Maison d’édition : Alter Real Éditions

Nombre de pages : 230 pages

Note : 7/10

 Mon avis

La saga d’Angie Fox fait partie des lectures que j’apprécie. Sans prise de tête, elle entraine le lecteur dans une enquête en ajoutant toujours une touche d’humour et d’amour.

 

Verity Long a enfin décroché l’entretien qu’elle espérait. Elle va avoir un boulot et un revenu stable sans aucun rapport avec les fantômes ! Enfin, c’est ce qu’elle croyait.

Alors qu’elle n’est même pas encore sortie de la banque qui veut l’embaucher, son futur patron se fait assassiner dans la salle des coffres. Si elle veut laisser la police se charger de l’enquête, elle n’aura pas d’autres choix que d’y prendre part lorsqu’elle découvre que le suspect numéro un est un tueur à gage mort depuis de nombreuses années.

Verity va suivre ses propres pistes, accompagnée de Frankie, son acolyte fantôme, gangster de son vivant, et Ellis, le flic qui est loin de la laisser indifférente.

 

Je ne saurais dire quel tome de la saga m’a le plus plu. Chacun à leur manière, ils m’ont fait passer un bon moment de détente.

Angie Fox intègre de la légèreté et de l’humour à chaque chapitre et l’intrigue est menée de mains de maître.

 

Ce que j’apprécie un peu plus à chaque opus, c’est la romance qui prend davantage de place au fur et à mesure de la lecture.

Verity et Ellis sont différents sur bien des points et l’un comme l’autre, ils vont devoir faire des concessions s’ils veulent voir cette histoire perdurer dans le temps, surtout que la famille d’Ellis ne va pas leur facilité la tâche et les activités fantomatiques de Verity non plus !

 

J’ai aussi aimé retrouver Frankie. Ce gangster ajoute autant d’humour que d’émotions dans ce roman. Il prend une place de plus en plus essentielle et ses réactions influencent Verity bien plus qu’elle n’osera l’admettre.

Les fantômes ont une grande importance dans cette saga et retrouver ceux rencontrés dans les précédents tomes est un plaisir, autant que de faire la connaissance de nouveaux personnages.

 

Comme je l’ai dit pour les précédents tomes, il y a de nombreux fantômes dans cette saga, mais en aucun cas, ils ne sont sources de frayeur pour le lecteur. Au contraire, ils apportent beaucoup à l’intrigue et permettent, à leurs manières, de résoudre de nombreuses enquêtes.

 

Je vous recommande avec plaisir de suivre Verity dans ses aventures.

 

Merci aux Éditions Alter Real pour ce service presse.

#Nolwenn

 

Seventeen Forever - Tome 1 - Brûlure de Lily Borg


Résumé

La vie de Serena est bouleversée quand elle est obligée de quitter la France pour déménager à San Francisco. Nouveau pays, nouveau lycée, nouveau quotidien, son monde vacille. Heureusement, elle peut compter sur sa sœur Lucy pour la soutenir. Et puis, très vite, Serena tombe sous le charme de Bradyn, l’un des garçons les plus populaires du lycée. Mais, il y a Aaron, qui l’attire irrésistiblement. Ce rockeur ténébreux à la réputation aussi sombre que son regard vient chambouler son univers et ses certitudes.

Elle est déchirée entre raison et passion.
Il cache des secrets qu’elle veut à tout prix découvrir.
Amour, amitiés, révélations et trahisons...
Que lui réserve cette nouvelle vie ?

Plongez dans cette romance aussi palpitante qu’émouvante.

Date de sortie : 18 décembre 2020

Auteur : Lily Borg

Maison d’édition : Alter Real Éditions

Nombre de pages : 328 pages

Note : 8/10

 Mon avis

 Lily Borg m’a entrainée dans une romance très émouvante qui, même si elle reste du young adult (roman concernant des adolescents), ne manquera pas de vous faire ressentir de nombreuses émotions.

 

Serena est embarquée avec sa sœur à San Franscico pour suivre le rêve de leurs parents : ouvrir un restaurant. Avec Lucy, elles se sont fait une promesse : tirer un trait sur le passé et recommencer à zéro. Nouvelle ville, nouveau lycée, nouveaux amis… plus rien n’est pareil.

Rapidement, elles se font de nouvelles connaissances et intègre le groupe populaire de leur établissement. Parmi cette élite se trouve Bradyn. Un garçon charmant qui ne laisse pas Serena indifférente. Drôle, sexy, gentil et à l’écoute, il est le copain parfait. Pourtant, Aaron, le « bad boy » du lycée accroche son regard bien plus qu’il ne le devrait.

Que ce soit son côté mystérieux ou rockeur, Serena ne peut s’empêcher d’être attirée par lui.

 

Je me suis attachée à cette jeune fille qui n’a pas eu d’autres choix que de recommencer sa vie dans une ville qu’elle ne connait pas. Serena est douce, émouvante, parfois énervante aussi, et surtout très curieuse.

Dès le départ, on sent qu’Aaron cache bien des secrets. Et autant que Serena, j’avais envie de les découvrir.

 

Il souffle le chaud et le froid à longueur de temps, si bien que je ne savais plus sur quel pied danser avec lui. J’ai ressenti l’attachement profond qu’il éprouve pour la jeune fille et je me doutais qu’il y avait des révélations qui me ferais comprendre son comportement.

 

Lily Borg a réussi à distiller les informations pour nous tenir en haleine du début à la fin. Même si les quelques pistes qu’elle a semées m’ont menée à une partie de la résolution, je ne m’attendais pas à ce dénouement.

 

Grâce à ses mots et sa plume, Lily m’a amenée avec Serena, Aaron et toute l’équipe aux États-Unis et je n’avais pas envie d’en repartir.

Souvent, quand je lis des young adult, je m’attends à des lectures plutôt légères et ici cela n’a pas été le cas. Au contraire, les sentiments que ressentent les personnages nous arrivent en pleine tête pour ne plus nous lâcher.

Ce roman est un concentré d’émotions en tout genre. Et si j’ai un conseil à vous donner, gardez quelques mouchoirs à proximité… au cas où 😉

 

Je vous recommande avec plaisir de faire la rencontre de Serena et de ses amis, je vais attendre la suite avec impatiente. (Mais n’ayez crainte, il n’y a pas de fin frustrante).

 

Merci aux Éditions Alter Real pour ce service presse.

#Nolwenn

The Dominant, Ana SCOTT


 Résumé :

Gabriel obtient toujours ce qu'il désire. Dans les affaires, contre ses rivaux, avec les femmes... Rien ni personne ne lui résiste. Et il compte bien faire céder Sophia, pour une nuit et une seule... puis savourer sa victoire. Car il ne l'a pas choisie au hasard. Sauf que Sophia le défie, lui file entre les doigts et s'insinue peu à peu dans son cœur. Ce n'est pas du tout ce qui était prévu ! Et le plan soigneusement mis au point par Gabriel risque bien de se retourner contre lui ...


Titre : The dominant 

Date de sortie : 07 janvier 2021

Format : Broché

Pages : 576

Note : 10/10 




Mon avis 



Il m'a suffit d'un chapitre, d'un seul et unique chapitre d'à peine 3 ou 4 pages pour me rendre compte que j'allais adorer cette histoire. La plume de l'auteur m'a immédiatement convaincue. J'ai adorée sa modernité, sa façon de glisser sans heurt sur le papier et son audace. Mais c'est surtout l'ambiance qui se dégage dès les premières pages qui aura su me convaincre sur le champ. Une chose est sûre : je suis amoureuse de la plume de l'auteur, de sa façon de narrer une histoire et je vais suivre la parution d'autres romans de très très près ! Surtout après l'énorme coup de cœur pour son autre roman : Soumise à l'ultra. J'aime le côté cru, sans filtre et sans tabou de sa plume, tout peut être dit, même de la manière la plus brute possible, ça passe tellement bien dans son récit que l'on ne peut que valider.


Ce qui m'a laissée complètement sur les fesses c'est que, en à peine une vingtaine de pages, on comprend à quel point les personnages sont complexes, ils dégagent en seulement quelques lignes une profondeur et une texture que l'on retrouve rarement dans les romans. Alors être capable de le faire comprendre et surtout ressentir en si peu de mots, c'est la preuve pour moi d'une plume convaincante et qui a tout pour plaire. On sait alors à quel point l'histoire va être profonde et va venir nous prendre aux tripes.


Et puis moi qui adore les personnages de mâle alpha, qui dégage une aura à travers le livre, je ne peux qu'être conquise par Gabriel. Sérieusement, sa force de caractère, sa présence, son magnétisme et surtout son hyper sexualisation sont venues me frapper de plein fouet à travers l'histoire. Et cela est venue ajouter au charme de l'intrigue en elle-même, poussant encore mes émotions à bout.

Ce que j'aime encore plus c'est lorsqu'il se confronte à une femme forte, prête à lui résister et à le faire ramer pour obtenir ce qu'il désire.


Sophia remplit parfaitement le contrat, bien que sensible au charme du bel apollon, elle n'en reste pas moins une femme de caractère, consciente de ses atouts et qui en joue avec beaucoup de malice et de talent. Je me suis régalée devant leurs confrontations, ponctuées à la fois d'une pointe d'humour mais aussi de sensualité.

On hésite en tant que lecteur entre s'éventer parce qu'il commence à faire chaud et rire devant les scènes qui se jouent sous nos yeux. Et le fait qu'elle lui résiste, joue avec ce si grand homme à qui habituellement tout arrive servi sur un plateau d'un simple claquement, fait tout le charme de l'héroïne. Je me suis régalée à la voyant résister, dire non malgré son corps qui hurle oui. Et voir la déception chez cet homme à qui on ne dit jamais non.

Et c'est là que chez le lecteur s'enclenche une envie de savoir quand Sophia va craquer, comment et pourquoi, ce que cela va donner et à quel point ce duo va faire des étincelles. Vous vous en doutez du coup j'ai dévoré le roman. Malgré le pavé servie par l'auteur je n'ai fait qu'une bouchée de l'histoire.


Je me suis régalée, amusée même, face au jeu du chat et la souris qui se jouait sous mes yeux. J'ai trouvé l'histoire rafraîchissante, une vraie bouffée d'air frais, et pourtant en soit l'histoire n'a pas grand chose de nouveau. Si ce n'est cette jeune femme qui malgré le désir, se respecte et respecte ses principes. Mais il y a un petit quelque chose dans ce texte qui fait que l'on en ressort de bonne humeur,  les batteries rechargées, et avec une confiance en nous reboostée.


Et puis d'un coup tout bascule, les choses se bousculent et l'intrigue prend un tout nouveau tournant, beaucoup plus puissant et poussé. J'avoue que j'ai eu peur pour notre héroïne, à la fois parce qu'elle se fourre dans de drôles de situations mais aussi parce que moralement l'enchaînement de catastrophes doit être difficile à encaisser. Mais si elle est ébranlée, elle n'en ressort pas moins avec sa fierté intacte et son caractère toujours aussi fort.


Ce jeu du chat et de la souris qui s'installe entre les deux protagonistes apporte tellement de piquant à l'histoire qu'en tant que lecteur on devient aussi fébrile qu'eux. On se prend au jeu du "je te tease avant de te laisser en plan", et on finit par trouver ça à la fois drôle et intéressant. Et puis il y a une telle tension sexuelle qui se dégage de tout le roman que le lecteur finit par se la prendre également en plein visage !


Progressivement les personnages finissent par se perdre dans leurs propres jeux, et par succomber bien malgré eux à des sentiments bien plus profonds. En plus d'avoir beaucoup de mal à mettre des mots sur la réelle portée de leurs émotions, ils ont aussi beaucoup de mal à accepter d'être tombés dans le panneau. Se lance alors une autre partie de l'intrigue, avec de nouvelles sensations.


J'ai repéré dans le texte à plusieurs reprises des références à d'autres sagas populaires et j'ai adoré retrouver ces petits passages, j'avoue que cela m'aura fait sourire. Et j'insiste sur le fait qu'il s'agit de référence, et non pas de similitudes ! Le texte a sa propre identité, son propre fondement, il y a simplement quelques petits sous entendus rappelant d'autres romans.


Et puis au fil des pages on oublie l'épée de Damoclès qui pèse au-dessus des personnages, et lorsque celle-ci rend son jugement final les conséquences sont dramatiques. Tout s'emballe alors, et nous basculons dans le pire scénario possible. La fin du roman est dure, triste et elle ne pourra laisser personne de marbre. Mais elle est surtout à l'image de tout le tome : puissante et prenante. Impossible de décrocher une seule seconde.

L'histoire est prenante, passionnante et pleine de rebondissements ! C'est un vrai ascenseur émotionnel, et surtout une fois dans l'histoire et sous le charme de Gabriel vous serez incapable de lâcher le roman.


#Adeline


dimanche 24 janvier 2021

Foutu coloc ! de Lou Garance

 



Résumé :



Craquer pour le meilleur ami de son frère ? Mauvaise idée ! Emménager avec lui ? Encore pire !

Quand elle emménage dans la coloc de son frère et de la bande de potes de ce dernier, Scarlett sent qu’elle est foutue.

Elle n’arrivait déjà pas à se sortir Nolan Jones de la tête en habitant à des milliers de kilomètres de lui, alors comment pourrait-elle l’oublier maintenant qu’elle est de retour à Boston, et surtout… qu’elle occupe la chambre juste à côté de la sienne ?

Pourtant, son crush de toujours ne lui donne aucune raison d’espérer : il la taquine comme si elle était sa petite sœur !

Elle sait qu’elle doit accepter qu’il ne la verra jamais autrement.

Mais entre les soirées passées à se défier, les rapprochements troublants sur le canapé et l’étincelle nouvelle qu’elle décèle dans le regard de Nolan, ce « jamais » pourrait bien devenir un peu flou…






Titre : Foutu Coloc !

Maison d'édition : Edition Addictives

Auteur : Lou Garance

Date de sortie : Le 20 janvier 2021

Note : 10/10






Mon avis :



WAOUH !

Le premier mot qui me viens à l'esprit quand j'ai éteint ma liseuse...
Ce roman est une vrai merveille.


Dans ce livre, on fait la connaissance de Scarlett, surnommé « Scar » par son frère Edgar et les meilleurs amis de celui-ci, Léo et le beau Nolan.

Nolan et Léo ne sont pas seulement les meilleurs amis d'Ed, mais aussi ses colocataires !

Scar est amoureuse de Nolan depuis toujours, mais le jeune homme ne la voit que comme «  une petite sœur » .

Ce qui risque de compliquer les choses étant donné que la jeune femme s'installe à la coloc !

Compliquer ou rendre les choses intéressantes...

Un jour, Nolan la verra comme une femme, et ce jour la, tout va se compliquer.

Cela sera très dur à gérer, et il fera un paquet de mauvais choix pour préserver son amitié avec son meilleur ami !

Nolan ferait tout pour lui, pour qu'il ne soit pas « déçu », on voit rarement une amitié aussi vrai, honnête et avec autant d'égard.

Nolan va complètement se sentir perdu par la situation, et ne sera pas quoi faire !

Après-tout, c'est la règle numéro 1 en amitié «  On ne touche pas à la petite sœur ! »

Scar, quant à elle, est une jeune femme douce, qui souffre de la situation.

J'ai eu envie de la consoler et de la conseiller plus d'une fois ! Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses amies, qui savent absolument tout de ce qu'elle ressent pour son colocataire .


Au fur et à mesure des pages, Nolan et Scar vont très vite se rapprocher, malgré ce qu'il va ressentir, Nolan va pas arrêter de souffler le chaud et le froid avec la jeune femme.

Ce qui ne va pas arrêter de la faire souffrir, et compliquer les choses pour eux.


Je n'avais jamais lu de roman de l'auteure, la découverte a été intense. 

Lou Garance a une plume vraiment douce et addictif, j'ai beaucoup apprécié ma lecture.

Il existe beaucoup de roman sur ce thème, mais l'auteure a su rendre ce dernier différent et unique.

Pas une seule seconde d'ennuie, j’enchaînais les chapitres avec l'envie d'en savoir plus.

J'aurais aimé qu'il ne se termine jamais.

Énorme coup de cœur pour l'histoire, il faut absolument qu'elle sorte en format papier.

A peine commencé le roman, je savait que j'étais foutu, et que je ne pourrait pas éteindre ma liseuse avant qu'il ne soit fini...


Je vous conseille fortement ce roman pour celle qui ne l'on pas encore lu, il en vaut le détour.

Une histoire aussi douce que sexy, qui m'aura fait rire plus d'une fois, mais aussi pleuré, mise en colère.

Vous l'aurez vite compris, je suis passé par plusieurs émotions différentes.

J'espère voir sortir un spin-off prochainement sur Ed ou Léo, ils sont très présent dans le récit, et j'aimerais beaucoup découvrir leur histoire.

Ce roman est un sans faute, un vrai petit bijoux que l'auteure a su façonner en vrai petit diamant.


Un grand merci aux éditions addictives pour ce service presse !



#MissChieuseAnna

Hight School Challenge, de Allie Krown

 

Résumé :



Evan est sûr de lui, sexy, mystérieux : rien ni personne ne lui résiste. Les filles ? Une différente chaque soir. Le deal est simple : elles se donnent toutes à lui, il ne se donne à personne.

Tout bascule lorsque son équipe de foot lui impose un pari : séduire une fille vierge et coucher avec elle. Sa cible ? Calliopé, jolie, un peu coincée et naïve.

Ça devrait être simple et facile. Ce sera son plus grand défi.





Titre : Hight School Challenge

Maison d'édition : Edition Addictives

Auteur : Allie Krown

Date de sortie : Le 14 janvier 2021

Note : 9/10





Mon avis :



Je n'avais jamais lu de roman de l'auteure, mais j'ai tout de suite été emballée par l'histoire et la couverture qui est vraiment canon !


WAOUH !
Ce roman est une pure merveille ! 


On y découvre Calliopé, une jeune femme qui sort de moment très difficile, mais qui a pu compter sur le soutien de sa meilleure amie.

C'est une jeune femme réservée, fragile, douce et très attachante, qui manque énormément de confiance en elle.
Calliopé ne fume pas, ne bois pas, déteste les soirées et passe ses journées a travailler. 

Elle va faire la rencontre d'Evan, le bad boy du lycée. 
D'ailleurs, en parlant de rencontre, elle va être épic, et m'a fait mourir de rire. 
Autant vous dire que ça commence très bien.

Le jeune homme a fait un pari avec ses amis, coucher avec une vierge, et quand il va croiser plusieurs fois une jeune femme, qui lui tiendra tête à chaque fois,  cela sera une évidence pour lui.
Ce sera elle sa cible !
Mais rien ne va se passer comme prévu pour lui, et il va tomber sous le charme de cette dernière.


La jeune femme a beau être timide, elle a déjà été en couple, elle ne découvre rien ( ou presque en tout cas). 

Pour Evan, ce sera totalement différent, il n'a jamais été en couple avec une femme.
Juste des plans d'un soir.
Il va devoir tout apprendre d'une relation, tout en lui cachant pour le pari de peur de la perdre.
Mais comme on dit si bien, tout se sait un jour...

Une histoire très agréable à lire, j'ai passé un excellent moment en compagnie d'Evan et de Calliopé. 

Ce roman m'a un peu fait pensé a After, mais contrairement a After, j'ai vraiment adoré.


Calliopé et Evan sont à l'opposé l'un de l'autre, et donc complémentaire pour moi. 
Il ne le savent peut-être pas encore, mais ils sont fait pour être ensemble.
Ils vont se tiré vers le haut, s'apprivoiser, et chacun va apprendre grâce à l'autre..

Au fur et à mesure du roman, on va voir qu'il mûrissent, grandissent, et j'ai adoré vivre tout ces moments avec eux.
Une histoire pleine de passion, d'amour, de rebondissement, de pardon, de révélation...
Pas loin du coup de cœur, la seule chose qui m'a un peu gêné, ça a été certaines réactions de nos deux protagonistes, mais vraiment rien de très grave pour moi. 
J'ai malgré tout passé un moment excellent.

La plume de l'auteure est très douce, très envoûtante j'ai tout de suite accroché à elle comme à l'histoire d'ailleurs !


Une histoire aussi captivante qu'émouvante, il ne s'agit pas que d'une simple histoire de pari, mais bel et bien du vrai amour, peu importe comment il a commencé...


Je remercie les éditions addictives pour ce service presse !



#MissChieuseAnna

Stepbrother, Ne me tente pas ! de Sonia Eska

 



Résumé :



Ne pas craquer, ne pas craquer… et merde.

Depuis que sa mère est partie, Maze lui en veut à mort. Alors quand celle-ci l’invite à rencontrer sa nouvelle famille, elle voit rouge !

Sauf que rien ne se passe comme prévu : sa mère est adorable, son nouveau mari charmant, ses demi-frères accueillants… surtout Cassius.

Sexy, sûr de lui, taquin, il s’amuse à la pousser dans ses retranchements et à la faire sortir de ses gonds !

Rien n’est possible entre eux, au risque de mettre en péril le fragile équilibre de la famille.

Et pourtant, le goût de l’interdit n’a jamais été aussi savoureux…




Titre : Stepbrother, Ne me tente pas

Maison d'édition : Edition Addictives

Auteur : Sonia Eska

Date de sortie : Le 25 janvier 2021

Note : 9/10



Mon avis :



Quand j'ai lu le résumé de ce roman dans le programme des services presses, je savais qu'il était fait pour moi...

J'adore ce style de roman, alors c'était sûr qu'il me le fallait.

Ce n'est pas le premier roman que je lis de l'auteure, et j'aime vraiment beaucoup sa plume !


Ce roman est écrit en trois partie et se déroule sur plusieurs années, autant dire que c'est un point important, et que cela change énormément des autres romances.


Dans ce roman on découvre Maze, qui après plusieurs années sans voir sa mère se retrouve à prendre l'avions pour aller passer quelques jours chez cette dernière, et son mari.

Autant dire qu'elle n'est pas ravis, mais sa mère lui a promis de la laisser tranquille si elle accepte de venir..

Alors Maze n'a pas réfléchi bien longtemps.


J'aime beaucoup le personnage de Maze, une jeune femme sûre d'elle, mais ressentant beaucoup de haine et de rancœur.

J'ai eu de la peine pour elle, surtout qu'au fil de la lecture, on va apprendre que toute sa vie n'est qu'un mensonge. Je ne vais pas vous en dire plus, ça vous gâcher tout sinon.


Maze va faire la rencontre de Vasilis, le mari de Karen, sa mère !

Il a deux enfant, Côme, et enfin le beau Cassius.

Leur rencontre m'a fait mourir de rire, ils ont vraiment une sacré répartie, et ça rend la lecture meilleure.


Cassius est vraiment WAOUH !

Sur le moment, je n'avais pas d'autre mot pour le décrire, et je pense qu'il lui correspond parfaitement.

J'ai énormément apprécié son personnage, comparer à beaucoup de livre, ce n'est pas un connard, il est juste vrai.

Il sait ce qu'il veut, et depuis qu'il a posé les yeux sur elle, ce qu'il veut c'est Maze !


Les personnages secondaires sont important pour l'histoire, et tous a leur façon, apporte quelque chose.

J'espère un jour voir un spin-off sur Côme, Lucy et Charlotte.


L'histoire est très douce, mais elle cache beaucoup de sombres secrets.

Leur histoire d'amour est très belle, douce et pleine de désirs !

Quand ils vont enfin céder à la tentation, j'étais tellement soulagé et heureuse. Je voulais absolument qu'ils cèdent...

Mais ne vont - ils pas le regretter ?


J'ai passé un excellent moment avec Maze et Cassius.

Si je n'est pas mis 10, c'est uniquement car j'ai trouvé quelques petits passages un peu long dans la deuxième partie du roman.

Mais soyons honnête, cela ne dérange pas du tout, surtout quand on arrive à la troisième partie de l'histoire.

J'ai verser des larmes, beaucoup de larmes à vrai dire, ils m'ont énormément touché à plusieurs reprises.

C'est le cœur léger que j'ai éteint ma liseuse.


Je vous conseille à tous ce roman, si comme moi vous êtes fan des histoires de ce style !

Vraiment pas loin du coup de cœur, je n'hésiterais pas avant de me le procurer en format papier quand il sortira.


Un grand merci aux éditions addictives pour ce service presse !



#MissChieuseAnna

samedi 23 janvier 2021

L'écrit Vainc de Guillaume Herambourg




  - Auteur : Guillaume Herambourg -

- Editions : Auto-édité  -

Note : 10/10 -



Résumé :  

La page comme avion de papier

Après que le réel ne l’embroche

L’ange est désailé

Mais je creuse là...

Et c’est de là-haut que je nous vois

Je viens de cette ascendance-là

Plonger pour voler

C’est moi…

Le mineur voltigeur



Mon avis : 


Il est difficile pour moi de chroniquer un recueil de poèmes. Car à mes yeux, l'émotion que je vais ressentir sera différente pour les autres lecteurs. J'avais eu la chance de chroniquer un roman du même auteur, que j'ai découvert comme poète. 

Déjà la couverture est attirante. On y voit une silhouette anonyme en plein milieu. Plongée dans les ténèbres, et à la fois comme éclairée par une lueur jaune. Comme si l'auteur promettait de se dévoiler un peu, et d'en savoir plus sur ses émotions.
 
J'ai eu la chance de plonger dans un recueil pas comme les autres, où j'ai senti de la douceur au départ, comme si intimidé, l'auteur hésitait à se livrer totalement, pour aller crescendo ensuite. Le ton est plus brutal, il se fait pressant, comme si les mots sur le papier devaient sortir à tout prix, le libérer, comme si le cerveau éclatait en rimes (ou pas) sur le papier.

Si l'on se veut voyeur et si on veut deviner des blessures, des fêlures, des amours perdus, très vite on laisse tomber pour se laisser embarquer dans les mots, dans des mises en page contemporaines. Les mots sont tranchants, ils sont comme des cris, et certains passages m'ont touchée et émue, ils ont su faire résonner quelque chose en moi, comme si je retrouvais d'anciennes colères. 

J'ai retrouvé la patte de Juges et Coupables dans un style plus personnel, intime, j'ai aimé lire ces poèmes, me sentir comprise parfois, et j'ai hâte d'en découvrir d'autres. 

Pourquoi l'écrit vainc? Car les mots peuvent venir à bout de tout, ils sont aussi doux qu'une plume mais peuvent se révéler dangereux, malsain, sordide, nous libérer de tout, et agir comme un baume sur nos blessures. 

Guillaume Herambourg nous donne du fil à retordre, nous fait réfléchir, nous pousse à nous insurger, à exprimer nos cris, notre rage, à l'écrire. J'espère lire d'autres recueils de sa plume, car j'ai été transportée, merci à lui ! 


 
 #Laëtitia