lundi 26 août 2019

L'inconnu de la route 66, L.K. SUMMERS


Résumé

Il ne reculera devant rien.

Cassie est optimiste, pleine de vie et d’enthousiasme. Elle a un boulot qu’elle adore, un petit ami au physique de rêve, Keith, et vit dans un écrin au bord de l’océan. Mais tout bascule en une seconde, sur le parking d’une station-service, quand un inconnu la prend en otage. Dangereux, menaçant, il ne lui laisse pas le choix : elle ira avec lui jusqu’à Chicago. Et si elle résiste, Keith le paiera de sa vie. Terrifiée, Cassie s’exécute, craignant à chaque instant de subir la violence de son ravisseur dont elle ne comprend pas les motivations. 

Malgré cela, elle est pourtant intriguée par cet homme au regard torturé et au charisme inquiétant… Et si elle succombe, elle risque de perdre bien plus que sa vie !


    Titre : L'inconnu de la route 66
    Date de sortie : 19 août 2019
    Nombre de pages : 306
    Format numérique
    Note : 9,5/10


Mon avis


Attractivité de la couverture

Je suis totalement amoureuse de cette illustration choisie pour ce roman. Je trouve qu'elle dégage beaucoup de choses en un seul coup d’œil.

On y retrouve ce jeune homme qui dans sa posture rappelle la dualité du personnage principal. Une partie dans l'ombre pour le côté un peu bad boy hors la loi, l'autre dans la lumière pour son côté tendre et propre sur lui.

La couverture très sombre nous rappelle clairement l'ambiance du roman, je la trouve donc parfaitement en adéquation avec l'univers qu'elle représente.


La plume de l'auteur

La première chose qui me vient en tête lorsque je pense à la plume de L.K. SUMMERS c'est à quel point je l'ai trouvé fluide, comme si elle avait glissé seule sur le papier.

C'est une écriture délicate, toute en rondeur, que l'on oublie très vite au profit de l'intrigue et des personnages.

C'est une auteure qui aura su s’éclipser pour laisser la place à son histoire de s'épanouir pleinement.

Le scénario

Ce qui est assez incroyable dans ce roman c'est cette impression d'être nous aussi pris en otage comme l'héroïne sous nos yeux. Ce lien qui se crée entre le lecteur et Cassie rend les événements d'autant plus puissants, leurs donnant une contenance et une sensation de véracité, de réel qui renforce encore la complicité entre le lecteur et Cassie.

On nous laisse dans le flou une grosse partie de l'histoire, on n'en sait aussi peu sur les événements que la jeune femme, et tout comme elle on cherche a démêler toutes les informations.

On se surprend alors à enquêter, on se sent comme un détective qui voit des indices à chaque nouveau paragraphe.

Et c'est en même temps que l'héroïne que l'on grappille des informations, et que l'on finit par comprendre comment tous les événements sont liés.


Les personnages

On retrouve une jeune femme perspicace, très intelligente et qui gère une situation au combien difficile avec beaucoup de justesse. Courageuse et faisant preuve d'une grande force, c'est typiquement l'héroïne qui force le respect et qui en impose. C'est une jeune femme droite dans ses baskets, qui fait montre de beaucoup de cœur et d'empathie.

Ce qui m'a beaucoup plu avec elle c'est la progressivité dans ses réactions, et les différentes étapes qu'elle semble suivre. Toutes ses réactions font comme parties d'une suite logique, presque normale dans ce genre de situation. En tout cas, c'est le genre de réaction que je m'attendrais à voir ( ou à avoir ) dans ce genre de situation, tout du moins dans une certaine mesure.

Je la trouve incroyable tout au long de son périple. Elle a su me toucher et me bouleverser. Je pense même que c'est principalement grâce à cette jeune femme forte que j'ai tant aimé ce roman.

Avancée de l'intrigue

Si dans les premiers chapitres on sent se profiler une sorte de syndrome de Stockholm, assez classique dans ce genre d'histoire, on comprend très vite que les sentiments des personnages sont bien plus profonds que cela. Ce qui est curieux c'est que nous lecteur on ressent cette impression, comme si nous tombions sous le charme du ravisseur bien malgré nous.

Je trouve particulièrement intéressant d'avoir un découpage en trois parties du roman. On assiste donc au « avant » l’enlèvement, comment se passe la vie de Cassie et son comportement. Puis pendant l’enlèvement , on la voit alors mûrir et grandir sous nos yeux, prendre de l'assurance et comprendre que la situation la dépasse totalement. Et enfin, l'après, où Cassie doit apprendre à se reconstruire et à reprendre sa vie en main. On a réellement la sensation d'avoir fais le tour. Et surtout, on sort de notre lecture avec une sensation d'achevé, sans aucune frustration. 

C'est un roman qui fait tomber les clichés du genre, qui donne une image nouvelle du ravisseur, plus humain, presque comme un homme lambda. Et qui vient complètement chambouler l'image que l'on se fait de ce type d'intrigue.

Le mot de la fin

C'est une très belle histoire qui aura su me tenir en haleine. La façon si particulière d'aborder un sujet pourtant assez commun dans ce genre de romance, apporte la touche d'originalité et de nouveauté parfaite pour emporter le lecteur.
J'ai dévoré le roman en une journée, parce que j'avais besoin d'avoir des réponses, impossible alors de décrocher de ma lecture tant que je n'avais pas enfin le fin mot de l'histoire.

Alors oui ce n'est pas un coup de cœur ( même si on a frôlé de peu la perfection ) mais j'ai tout de même passé un moment intense en compagnie de Cassie et de son ravisseur.

#Adeline


Aucun commentaire:

Publier un commentaire